Home / Actu Afrique / Au Maroc, la startup Evaptainers lance un frigo écolo à portée de bourse – Vidéo

Au Maroc, la startup Evaptainers lance un frigo écolo à portée de bourse – Vidéo


Raccordé en continu, le réfrigérateur compte parmi les appareils électroménagers les plus énergivores. Mais ça, c’était avant l’invention du frigo sans électricité. La start-up Evaptainers crée des systèmes de refroidissement qui fonctionnent seulement à l’eau, sans aucun besoin de raccordement à une prise murale. Le frigo écolo est destiné en priorité aux populations du monde rural et aux camps de réfugiés.

“Glissez-y la main, c’est frais”, explique au HuffPost Maroc Yassine Maghnouj, en charge du marketing de Evaptainers, présent lors du salon Pollutec Maroc qui s’est tenu à Casablanca du 2 au 5 octobre. “Nous utilisons des matériaux synthétiques très légers pour faciliter le transport de nos unités et réduire leurs prix. Notre population cible n’est pas forcément aisée. Après deux années de recherche et de prototypage, le premier modèle fonctionnel est déjà en cours de production”, étaye le management de la petite entreprise.

“40% des aliments se dégradent avant que l’on puisse les manger. L’enjeu est de pouvoir faire parvenir ces denrées jusqu’au consommateur avant qu’elles ne se dégradent. Par exemple, la conservation d’une tomate peut être prolongée de 2 à 20 jours”, assure la même source.

Basé sur un processus d’évaporation éprouvé traditionnellement dans les khabia (jarres) marocaines, le système de refroidissement de Evaptainers, breveté aux États-Unis, se targue de tripler à quadrupler la durée de vie des aliments et refroidir jusqu’à 15° de moins que la température ambiante. “Nous nous sommes inspirés de ce procédé ancien pour créer un réfrigérateur moderne que nous pouvons produire en masse, facilement transportable, durable, et qui coûte moins de 500 dirhams. Nous visons un objectif de 40.000 familles utilisant des Evaptainers fin 2019”, explique le management de la jeune pousse.

RB

Le concept, incubé au prestigieux MIT dans le Massachusetts, est le fruit de l’association de Quang Truong, Spencer Taylor et Jeremy Fryer-Biggs, tous les trois Américains, et de Yassine Maghnouj, en charge du marketing de la start-up sur les marchés émergents. Les jeunes entrepreneurs ont fait du Maroc et du Niger leurs marchés prioritaires.

L’entreprise est déjà internationale car elle a un pied à Boston et l’autre au Maroc, où elle est arrivée en 2015. Ses sept salariés se sont installés à quelques encablures de Rabat dans les locaux d’un incubateur dirigé par le Cluster industriel pour les services environnementaux (CISE-Maroc). “Notre atout est en premier lieu notre équipe internationale avec des expertises dans différents domaines allant de l’entrepreneuriat à l’ingénierie. Notre équipe est basée au Maroc et aux États-Unis où l’on a l’engagement de plusieurs professionnels en ingénierie et design de produits ainsi qu’en compétences industrielles et financières”, explique Yassine Maghnouj.

“Au Maroc, environ 1 million de foyers vivent sans électricité et donc sans frigo”, estime-t-il. Flairant le bon filon, plusieurs institutions ont déjà misé sur cette innovation dont l’Institut national de la recherche agronomique, qui s’est associé scientifiquement à la TPE, et l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II. Outre-Atlantique, la start-up a décroché plusieurs distinctions qui lui assurent un fonds de trésorerie de pas moins de 700.000 dollars.

Fait intéressant, Evaptainers a mis en place une sorte de système de subvention et souhaite vendre plus cher sur ses marchés haut de gamme, dont les États-Unis, afin de pouvoir proposer un prix nettement plus bas en Afrique en général et au Maroc en particulier. “Nous prévoyons un prix de détail d’environ 140 dollars pour le segment du marché haut de gamme. Ceci représente le prix le plus bas des glacières dans le commerce. Pour le segment des marchés en développement, le prix de vente ne dépassera pas 50 dollars”, confie Yassine.

L’entreprise souhaite encore optimiser ses coûts. “Nous avons actuellement un coût de fabrication confirmé de 34 dollars par unité pour notre petit lot de 500 prototypes, mais ce prix tombera à environ 15 dollars après des modifications supplémentaires apportées à la conception”, conclut le directeur marketing.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *