Home / Innovations / Sciences & Vie – Dossier : 23 TECHNOS DU FUTUR POUR 2030

Sciences & Vie – Dossier : 23 TECHNOS DU FUTUR POUR 2030


Optique, chimie, quantique… Dans tous les domaines, des avancées technologiques arrivent suffisamment à maturité pour envisager une phase industrielle dans les années qui viennent. À la clé : des objets qui vont faire entrer le futur dans notre présent. Et plus vite qu’on ne le pense…

La Nasa imagine une station en orbite autour de la Lune ; le fantasque Elon Musk envoie une voiture dans l’espace ; internet devine nos besoins ; nos tablettes nous parlent ; des drones livrent des colis… Une foule de concepts et de technos imaginés par la science-fiction depuis les années 1960 sont en train de devenir réalité. Et même d’autres que les auteurs n’auraient pu concevoir.

Alors ? À quoi ressemblera notre monde demain ? Quelle est l’étape suivante ? Quels objets vont venir bouleverser notre quotidien ? Périlleux exercice d’anticipation, auquel Science & Vie, au cours de son histoire n’a jamais manqué de se soumettre, touchant juste parfois, se trompant aussi… Exercice impossible ?

Sans doute. Sauf à considérer une échéance particulière : 10 ans. Car il faut souvent une dizaine d’années pour passer du prototype à l’objet produit en masse. Bien sûr, il y a des contre-exemples : des sagas chaotiques (comme celle de la voiture électrique qui a mis plus d’un siècle à sortir des labos) ou des histoires fulgurantes (comme le DVD, inventé et fabriqué en deux ans seulement, voir ci-dessous). Mais c’est bien aujourd’hui, dans les labos d’optique, de mécanique, de physique quantique… que se concocte le monde de 2030. Les chercheurs peuvent ainsi commencer dès maintenant à le décrire.

Biosystèmes embarqués, dispositifs haptiques, magasins autonomes…

« On devrait voir apparaître des biosystèmes embarqués comme des montres, des patchs, qui permettront de faire des diagnostics très avancés à partir de la sueur, du taux de glucose… », lance ainsi Patrick Tabeling, directeur de l’Institut Pierre-Gilles de Gennes, à Paris. Côté électronique, « chaque foyer aura son dispositif haptique qui lui permettra de sentir et toucher les objets affichés par son ordinateur », prédit Daniel Leithinger, spécialiste des interfaces, à l’Université du Colorado. « On devrait voir des voitures et des magasins autonomes, des lentilles qui surveillent notre état de santé… », avance Fatma Deniz, de l’Université de Berkeley (États-Unis).

L’architecte-ingénieur au MIT Carlo Ratti, qui suit de près les progrès de l’intelligence artificielle, prédit carrément l’émergence d’interfaces de contrôle par la pensée : « Cet outil incroyable devrait permettre de faire disparaître les claviers et d’oublier les erreurs d’un Siri peu coopératif pour convertir directement tous vos souhaits en mail, recherches ou services automatisés ! »

La troisième révolution industrielle

Quels points communs entre toutes ces technologies ? Elles découlent de six révolutions conceptuelles, de découvertes majeures dans six domaines de recherche. Il y a l’essor de l’intelligence artificielle, ces puissants logiciels en mesure de donner aux machines une sorte de capacité à raisonner (p. 68). Il y a l’émergence progressive de matériaux actifs, capables de se modifier, de bouger presque comme des machines (p. 74). Il y a le rêve des technologies quantiques qui semble enfin près de se réaliser (p. 78). Il y a ces nouveaux robots, drones et exosquelettes qui deviennent accessibles (p. 80). Il y a la découverte de l’outil nommé CRISPRCas9, qui permet de manipuler l’ADN à volonté et d’insuffler tous azimuts du vivant sur mesure (p. 71). Et il y a les prouesses de l’optique qui font de la lumière le composant de base de toute technologie (p. 64). Six révolutions qui sont en train de donner naissance à une multitude d’objets.

La suite de cet article est à lire dans Science & Vie n°1207 (avril 2018)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *