Home / Actu Monde / Des prothèses dentaires cuites au micro-ondes / Vidéo
Featured Video Play Icon

Des prothèses dentaires cuites au micro-ondes / Vidéo


 

Des chercheurs de l’école des Mines de Saint-Etienne ont mis au point à four à micro-ondes qui permet de cuire des prothèses dentaires en 40 minutes au lieu de 8 heures.

La start-up Opti’waves veut révolutionner le métier de prothésiste. Elle est installée dans les laboratoires de l’école des Mines de Saint-Etienne. La spécialité des chercheurs qui y travaillent est depuis 109 ans le travail sur la cuisson de la céramique. La performance qu’ils ont réalisée est de faire passer le frittage (la cuisson) d’une prothèse dentaire de 8 heures à moins d’une heure.

PODCAST ICI  / Crédit Média : Sophie Joussellin | Durée :  | Date : 

Pour cela, ils font cuire les prothèses dans un four à micro-ondes. Evidemment on ne parle pas d’un four à micro-ondes banal. Celui du laboratoire fait 200 kilos. À terme, pour les professionnels, il devrait peser 15 kilos. Et dans ce four à micro-ondes, la température monte à 1500 voire 1600 degrés.

Tous les tests qui ont été réalisés pour fabriquer des prothèses entièrement en céramique (pas celles qui comprennent aussi une partie métallique) ont donné des résultats excellents. Tous ont été faits avec les différents matériaux dentaires déjà utilsés. On part d’une matière très poreuse, friable et la cuisson permet d’obtenir la prothèse qui ressemble à une vraie dent.

Fournir des prothèses plus rapidement aux dentistes

Cette cuisson au micro-ondes permet de fabriquer les prothèses plus vite. On peut donc en faire davantage dans une journée, donc gagner en productivité et peut-être réduire les coûts. Ca donne aussi la possibilité de fournir les prothèses plus rapidement aux dentistes, en 48 heures et ainsi de diminuer le nombre de prothèses fabriquées à l’étranger. Un quart des 11 millions de prothèses posées chaque année en France sont fabriquées hors de nos frontières, dans des pays low-cost.

Pour l’instant, ce four à micro-ondes n’est pas du tout en phase d’industrialisation, il n’est pas encore fabriqué. Mais les inventeurs, ces chercheurs des Mines de Saint-Etienne, sont en train de démarcher les fabricants de fours actuels pour fournir aux prothésistes dentaires ce four à micro-ondes.

À terme, on pourra également utiliser ce procédé de cuisson rapide dans l’automobile pour la fabrication des bougies, ou dans le domaine médicale pour des prothèses de hanche. Le domaine du luxe peut aussi être concerné par exemple pour fabriquer des verres de montre en céramique transparente.

Innovations week-end Sophie Joussellin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *