Home / Au Féminin / Capital Risque : Les 20 femmes de la Région MENA que vous devriez connaître

Capital Risque : Les 20 femmes de la Région MENA que vous devriez connaître


 

Selon le rapport Crunchbase Women in Venture 2017, le pourcentage de femmes partenaires dans les 100 premières sociétés de capital-risque dans le monde est de 8%. Les chiffres sembleraient assez similaires dans la région MENA, mais les choses ont changé récemment avec plus de femmes dans le capital-risque. Certains d’entre eux investissent dans leurs capacités individuelles, certains ont lancé leurs propres fonds et certains tentent d’autonomiser les femmes investisseurs individuelles en construisant un écosystème autour d’eux.

Dans cette liste, nous regardons ceux qui sont soit des partenaires de gestion dans leurs entreprises ou dans une sorte de prise de décision. Pour le dire des mots simples, ce sont les femmes qui peuvent vous écrire des chèques. Nous avons scanné à travers des sites Web, des pages LinkedIn et d’autres ressources pertinentes de tous les principaux VCs dans la région être en mesure de créer la liste. Même si nous avons fait de notre mieux, il est fort probable que nous ayons (encore) manqué certains noms. Ce n’est pas une liste exhaustive et nous pourrions même faire une deuxième partie.

Il convient également de mentionner que même si de nombreuses grandes sociétés de capital-risque de la région comme MEVP, Wamda, DASH, Propeller & Algebra n’ont pas de femmes dans leur direction, elles ont une représentation féminine dans leurs équipes d’investissement. Les entreprises qui n’ont pas de représentation féminine sont pour la plupart des CVC.

La liste est dans l’ordre alphabétique.

Ambar Amleh – Cofondateur et chef de l’exploitation, Ibtikar Fund – Palestine

Ambar Amleh est le co-fondateur et chef de l’exploitation d’Ibtikar Fund, une société de capital-risque palestinienne qui investit dans des start-up technologiques palestiniennes en démarrage. Depuis son lancement en 2015, le fonds a investi dans différentes start-ups palestiniennes (basées en Palestine ou fondées par des fondateurs palestiniens et basées dans la région MENA), notamment SocialDice, Bambinotes et RedCrow. La Société financière internationale est parmi les bailleurs de fonds du fonds. Avant de lancer Ibtikar, Ambar était le directeur des programmes de Palestine for a New Beginning, un organisme à but non lucratif. Elle a lancé différents programmes et événements pour soutenir l’entrepreneuriat dans le pays pendant qu’elle était là-bas, ce qui a amené la semaine mondiale de l’entrepreneuriat (GEW) en Palestine. Elle a également dirigé les programmes d’entrepreneuriat numérique des organisations dirigeantes, y compris FastForward, le premier accélérateur de Palestine, et eZone, un espace de co-working pour les entrepreneurs. Elle est titulaire d’un MBA de la Thunderbird School of Global Management et d’un diplôme en marketing de l’Arizona State University.

Dina El-Sehnoufy – Directrice des Investissements, Flat6Labs – Egypte

Dina El-Shenoufy est Chief Investment Officer chez Flat6Labs, l’un des premiers accélérateurs de la région. Lancé en 2011 à partir du Caire, Flat6Labs s’est étendu à six endroits maintenant, Bahreïn étant le plus récent. Certaines des sociétés de leur portefeuille comprennent Instabug, Collectionair et Nafham. Dina est avec l’accélérateur depuis 2015. Elle était auparavant Investment Manager chez Sawari Ventures, la société de capital-risque qui a fondé Flat6Labs. Avant de rejoindre Sawari, elle a travaillé pour Al-Ahly Capital Holding et Beltone Asset Management. Elle est analyste financière agréée et détient un baccalauréat en administration des affaires de l’American University au Caire.

Dounia Boumehdi – Directrice générale, MITC (Maroc Numeric Fund) – Maroc

Dounia Boumehdi est la directrice générale de MITC Capital (Maroc Numeric Fund), une société de capital-risque basée à Casablanca qui investit dans les startups technologiques marocaines. Fondé en 2009, le fonds a investi dans 17 startups en fonction du portefeuille sur leur site internet. Dounia a rejoint MITC Capital en tant que Investment Manager en 2011 et est devenue General Manager du cabinet en 2013. Auparavant, elle a travaillé chez CDG Capital pendant plus de sept ans. Elle est titulaire d’un Executive Master en Management de Projet de l’École des Mines Paris et d’un Master en Finance et Marchés de Capitaux d’ISG Paris.

Elissa Freiha – Fondatrice et Directrice, WOMENA – EAU

Elissa Freiha est la fondatrice de WOMENA, un groupe d’anges composé exclusivement de femmes basé à Dubaï qui éduque les femmes à investir dans des startups basées dans la région MENA. Ils ont investi environ 700 000 $ dans dix startups de la région avec des sociétés comme Bayzat, Melltoo et OfficeRock dans leur portefeuille. WOMENA a récemment annoncé le lancement de WOMEDIA, une plate-forme médiatique pour partager les réussites des femmes entrepreneurs de la région MENA, et WOMENTUM, un accélérateur pour les startups créées par des femmes. Elissa est connue comme l’un des avocats les plus fervents de l’égalité des droits dans les cercles entrepreneuriaux de la région. L’homme de 27 ans a été répertorié par différents médias, y compris BBC et Forbes Moyen-Orient dans leurs 30 moins de 30 listes. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès arts en communications mondiales de l’American University of Paris.

Hadyah Fathalla – Directeur exécutif, C5 Accelerate – Bahreïn

Hadya Fathalla est la directrice générale de C5 Accelerate, une société de capital-risque établie à Londres, à Washington DC et à Bahreïn, qui investit dans des start-ups technologiques. C5 Accelerate gère actuellement un programme d’accélération de huit semaines à Bahreïn pour aider les startups à évoluer, en mettant l’accent sur la mise à l’échelle en utilisant le pouvoir. L’année dernière, le fonds a investi 2,5 millions de dollars dans OneGCC, une plateforme de recrutement exclusive aux ressortissants du CCG. Hadya est responsable des entreprises publiques et privées de C5 au Moyen-Orient et en Afrique. Auparavant, elle a été experte en sécurité à Bahreïn, conseillant différents organismes gouvernementaux en matière de politique de sécurité, de stratégie, de cybersécurité et d’autres menaces et problèmes de sécurité nationale. Elle détient une MPA de la Harvard Kennedy School et une maîtrise en études de guerre du King’s College de Londres.

Hala Fadel – Co-fondateur et associé directeur, Leap Ventures – Liban

Hala Fadel est l’une des premières femmes VC de la région. Elle a co-fondé Leap Ventures, une société de capital-risque libanaise qui investit dans des start-up technologiques dans la région MENA et en Europe, en 2014. Hala est l’un des trois associés de la société. Leap Ventures compte quatorze sociétés dans son portefeuille, y compris UTURN Entertainment, basé à Djeddah, l’un des principaux producteurs de contenus arabes de la région. Un de leurs récents investissements dans la région a été à Myki, la start-up de cybersécurité basée à Beyrouth. Mais ce n’est pas Leap Ventures qui l’a amenée dans le monde du capital-risque et de l’entrepreneuriat. Elle défend l’entrepreneuriat depuis 2005 lorsqu’elle a fondé le MIT Enterprise Forum de la région panarabe, une organisation à but non lucratif affiliée au MIT qui promeut l’entrepreneuriat dans les pays arabes. Elle préside toujours l’organisation.

Hayfa Ahmed – Directeur de l’innovation, Qatar Science & Technology Park – Qatar

Hayfa Ahmed est directeur de l’innovation au Qatar Science & Technology Park, un centre technologique gouvernemental qui soutient les startups dans le pays à travers différents programmes d’incubation et d’accélération. Hayfa est le responsable de certains de ces programmes. Elle a rejoint QSTP en 2012 en tant que responsable de la recherche (ICT) et a servi l’organisation depuis lors dans différents rôles. Hayfa a travaillé auparavant comme analyste de l’information chez Qatar Petroleum. Elle est titulaire d’un MBA et d’un baccalauréat en informatique de l’Université du Qatar.

Heather Henyon – Co-fondatrice, Mindshift Capital & WAIN – EAU

Heather Henyon est la fondatrice et la directrice du Women’s Angel Investor Network de Dubaï, connu sous le nom de WAIN. Elle a fondé le réseau en 2014 pour soutenir les femmes entrepreneurs dans le monde arabe en construisant un écosystème de femmes investisseurs. WAIN investit uniquement dans des startups créées par des femmes. Depuis sa création, selon l’information sur le profil Linkedin de Heather, le réseau a investi 500 000 $ dans six startups dirigées par des femmes. Heather a récemment lancé Mindshift Capital en partenariat avec Marcia Dawood, une société de capital-risque américaine. Mindshift investira dans des startups post-semencières créées par des femmes. À ce stade, il n’y a aucune information sur la taille du fonds ou de ses bailleurs de fonds. Elle est également membre fondateur de Dubai Angel Angel Investors.

Jenny Atout Ahlzén – Investisseur principal, Silicon Badia – Jordanie 

Jenny est la principale société d’investissement de Silicon Badia, société de capital-risque basée à Amman, qui investit dans des start-ups régionales et mondiales et possède des sociétés régionales comme Arabia Weather, Bayzat, Liwwa, HyperPay et Vezeeta dans leur portefeuille. Elle a rejoint Accelerator Tech (le parent de Silicon Badia) en tant que Directrice des investissements en 2014 et a rejoint Silicon Badia en 2016. Avant cela, Jenny était responsable de la gestion d’actifs chez Awraq Investments, la branche d’investissement de Cairo Amman Bank. Elle est analyste financière agréée, titulaire d’une charte CFA et titulaire d’une maîtrise ès sciences en banque internationale de valeurs mobilières et d’investissement.

Kenza Lahlou – Fondateur & Associé Gérant, Outlierz Ventures – Maroc

Kenza Lahlou est le fondateur et le Managing Partner d’Outlierz Ventures, une société de capital-risque basée à Casablanca qui investit dans des start-up en démarrage à partir de l’Afrique. Kenza a déjà fondé StartupYourLife, une organisation à but non lucratif qui soutient les entrepreneurs au Maroc. L’organisation relie les entrepreneurs avec les bonnes ressources et leur donne accès au mentorat, à la formation, aux occasions de réseautage et à l’exposition, pour les aider à développer leurs startups. Fondée en 2016, Outlierz Ventures est une nouvelle société de capital-risque et n’a encore annoncé aucun investissement. Auparavant, Kenza a également occupé des postes de consultance et de marketing pour des sociétés au Maroc, à San Francisco, à Singapour et en France.

Lana Ghanem – Directrice générale, Hikma Ventures – Jordanie

Lana est la directrice générale de Hikma Ventures, la division de capital de risque de Hikma Pharmaceuticals qui investit dans des start-ups de santé. Le fonds de 30 millions de dollars a investi dans six startups internationales jusqu’à maintenant. Lana a précédemment travaillé en tant que Corporate Strategy & Development Director chez Hikma Pharmaceuticals en Jordanie et en tant qu’analyste financière chez Dresdner Kleinwort Investment Bank à Londres. Elle détient un MBA de la Harvard Business School, un baccalauréat en commerce de l’Université McGill au Canada.

Menna Abdel-Rahman – Directeur général, Cairo Angels – Egypte

Menna Abdel-Rahman est la directrice générale de Cairo Angels, le premier réseau d’investisseurs formels en Egypte. Fondé en 2012, le réseau a investi 2,2 millions de dollars (collectivement) dans 21 startups jusqu’à présent avec des sociétés comme Instabug, Elves, Eventtus et Zoomaal dans son portefeuille. Cairo Angels a également lancé récemment un incubateur avec EGBANK pour soutenir les startups en démarrage. Menna est un habitué des événements entrepreneuriaux en Egypte et a fait partie du jury lors de différentes compétitions de startup dans le passé. Elle est titulaire d’un diplôme d’économie de l’American University au Caire. Menna, 25 ans, est la plus jeune de cette liste.

Mona Al-Mukhaizeem, co-fondateur et associé directeur, Savor Ventures – Koweït

Mona Al-Mukhaizeem est la cofondatrice et associée directrice de Savor Ventures, un accélérateur vertical alimentaire basé au Koweït, premier du genre au Moyen-Orient. Savour investit 50 000 $ dans des startups sélectionnées et leur propose un programme d’accélération développé par Creative Startups basé aux États-Unis. L’accélérateur a investi jusqu’à présent quatre startups qui faisaient partie de sa première cohorte et qui vont bientôt commencer la prochaine. Mona est également co-fondateur et Managing Partner de Sidrab Lab, un espace de co-working au Koweït qui sert également de plateforme aux entrepreneurs pour lancer et développer leurs start-ups. Elle a auparavant occupé différents postes chez Ernst & Young, chez Global Investment House et chez Naxuri Capital, société de capital-risque américaine. Mona est titulaire d’un baccalauréat en génie industriel de l’Université du Koweït et d’un MBA de la Hult International Business School de San Francisco.

Najla Al-Mifda – Directrice générale, Sheraa – EAU

Najla Al-Mifda est la directrice générale de Sharjah Entrepreneurship Centre, une entité gouvernementale qui a été créée en 2016 pour soutenir et promouvoir l’entrepreneuriat à Sharjah. Normalement connu sous le nom Sheraa , le centre a aidé plus de quinze startups à travers son programme d’accélération jusqu’à maintenant. Sheraa offre des placements sans équité à toutes ses entreprises en démarrage. Avant de rejoindre Sheraa, Najla a précédemment travaillé pour Khalifa Fund for Enterprise Development à Abu Dhabi et McKinsey à New York. Elle siège également au conseil d’administration de United Arab Bank. Najla fait régulièrement des apparitions à des événements régionaux pour parler de l’entrepreneuriat. Elle est titulaire d’un baccalauréat en informatique de l’Université de Bath et d’un MBA de Stanford.

Noor Sweid – Directeur des investissements, Dubai Future Foundation – Émirats arabes unis

Noor est le Chief Investment Office de la Dubai Future Foundation, une organisation gouvernementale qui a démarré et dirige différentes initiatives pour façonner l’avenir de Dubaï. Elle siège également au conseil d’administration de la MIT Sloan School of Management et du MIT Enterprise Forum Pan Arab et préside la récente Association MENA Venture Capital. Avant de rejoindre la Dubai Future Foundation, Noor a occupé le poste de Directeur d’Endeavour EAU et de General Partner chez Leap Ventures. Elle a également travaillé pour Dubai International Financial Centre et Accenture. Elle est titulaire d’un MBA du MIT et d’un baccalauréat en sciences économiques et financières du Boston College.

Raja Al Marzrouei – Vice-président exécutif, FinTech Hive – EAU

Raja Al Mazrouei est le vice-président exécutif de FinTech Hive, un accélérateur FinTech au Dubai International Finance Centre. Fondée l’année dernière, FinTech Hive se distingue des autres accélérateurs du monde entier car elle fait partie du Dubai International Finance Center, ce qui permet de regrouper sous un même toit FinTech et les institutions financières. Raja est parmi les membres fondateurs de l’accélérateur. Elle travaille pour le Dubai International Finance Centre depuis 2010, occupant différents postes, le vice-président senior Marketing & Communications étant le plus récent avant de commencer FinTech Hive. Raja est titulaire d’un MBA de l’Université des Emirats Arabes Unis et d’un baccalauréat en technologie de l’information commerciale de Higher Colleges of Technology aux EAU. Elle a reçu son éducation exécutive de la Harvard Business School.

Shahla Abdul Razak Bastaki – Directeur général adjoint, Dubai Silicon Oasis Authority – EAU

Shahla Abdul Razak est la directrice générale adjointe de la Dubai Silicon Oasis Authority (DSOA), une zone franche appartenant au gouvernement qui fait la promotion des «industries technologiques modernes». Shahla travaille pour DSOA depuis 2006. Elle y a mené différentes initiatives pour soutenir l’entrepreneuriat, dont la création réussie de Dubai Technology Entrepreneurship Centre (DTEC), un centre technologique avec un espace de co-working et un incubateur qui en hébergent plus de soixante. startups et PME. Dubaï Silicon Oasis Authority investit également dans des start-ups à travers son fonds d’investissement. Certaines de ses sociétés de portefeuille sont Step Group, Compareit4me et Melltoo. Shahla dirige également le projet de parc technologique du gouvernement de Dubaï depuis sa création. Le parc accueille actuellement plus de 2 000 entreprises et 60 000 résidents. Avant de rejoindre DSOA, elle a été l’une des membres de l’équipe de direction qui a créé la zone franche de l’aéroport de Dubaï en 1997. Elle a remporté différents prix et honneurs, dont celui des Nations Unies pour la meilleure contribution féminine au développement régional des affaires et du commerce. Elle est titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires de l’Université des Émirats arabes unis et d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Schiller, au Royaume-Uni.



Sharifa Albarami – Directrice générale, Wadi Accelerator de la FTO – Oman

Sharifa Albarami est la directrice générale de Wadi Accelerator, Oman Technology Fund, un accélérateur de stade naissant basé à Mascate qui investit jusqu’à 125 000 $ dans des start-up post-MVP. Fondé en 2016, Wadi a investi dans cinq start-ups jusqu’à présent et accepte actuellement les candidatures pour son deuxième cycle. Sharifa est un ambassadeur actif de la technologie et de l’entrepreneuriat à Oman, faisant la promotion du pays en tant que prochain centre d’innovation de la région à travers les médias sociaux et différents événements locaux et internationaux. Avant de se joindre à la FTO, elle dirigeait un cabinet de consultation (qu’elle avait fondé) pour les petites entreprises et les entreprises en démarrage. Sharifa est un ancien élève de l’Université de Portsmouth avec un baccalauréat en sciences biomédicales. Elle a ensuite reçu une formation en leadership de l’IMD Business School en Suisse.

Sonia Gokhale – Associée fondatrice, VentureSouq – EAU

Soniya Gokhale est le partenaire fondateur de VentureSouq, un groupe d’anges basé à Dubaï qui permet aux particuliers d’investir dans des startups technologiques mondiales. Ils ont des sociétés comme Reddit, What3Words, ZoomCar, Fetchr et Souqalmal dans leur portefeuille. Selon son profil LinkedIn, Sonia travaille également avec Integral Consulting, où elle consulte un important fonds souverain. Avant de démarrer VentureSouq, elle a occupé différents postes chez Mercer, la firme mondiale de conseil basée à New York. Elle est titulaire d’un baccalauréat en sciences actuarielles de l’Université de Toronto.

Sonia Weymuller – Associée fondatrice, VentureSouq – EAU

Sonia Weymuller est également le partenaire fondateur de VentureSouq. Oui, tout comme leur prénom, Gokhale et Weymuller partagent le même titre, dans l’entreprise qu’ils ont fondée avec Suneel Gokhale et Tammer Qaddumi. VentureSouq a investi dans 19 startups technologiques aux Etats-Unis, en Europe, en Asie et dans la région MENA. Sonia a précédemment occupé différentes fonctions de vente et de stratégie chez Turner Broadcasting System, Viacom et Microsoft à Londres et à Dubaï. Elle est membre fondatrice de l’organisation mondiale de l’entrepreneuriat The Indus Entrepreneurs ‘(TiE) Dubai, membre du conseil et mentor de e7 Daughters of the Emirates, un programme d’une année qui réunit des jeunes femmes âgées de 18 à 25 ans pour développer et mettre en œuvre projets qui profitent à leurs communautés.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *