Home / Innovations / Six leçons d’innovation d’entrepreneurs cubains

Six leçons d’innovation d’entrepreneurs cubains


Traduit de l’Anglais par Startupmail – «La nécessité est la mère de toute invention», dit le vieux proverbe, et peu de pays dans le monde ont testé sa pertinence tout comme Cuba. Un mélange suffocant d’un demi-siècle de politiques socio-économiques contraignantes et les conséquences de sanctions américaines ont forgé un peuple pour qui la nécessité de « Trouverv des solutions » en improvisant avec les maigres ressources est devenu plus qu’un simple mode de vie. C’est sans doute le seul moyen pour la plupart d’entre eux de créer de la valeur dans leur société.

Pour beaucoup à Cuba, cet état représente l’esprit de défi indomptable du peuple cubain. Pour les autres qui étaient autrefois fiers de ce que leur pays avait accompli avant ou immédiatement après la Révolution (en fonction de leur politique), c’est un rappel persistant et embarrassant des échecs de leur système.

Pourtant, il s’avère que pendant cette période de changement pour l’île des Caraïbes, ce même ethos devient de plus en plus quelque chose à célébrer, et plus important encore, à étudier. Alors que Cuba cherche à se réintégrer dans l’économie mondiale, ses conditions difficiles ont, par inadvertance, donné naissance à l’un des plus grands atouts d’une main-d’œuvre au XXIe siècle: une culture profondément enracinée d’innovation fondée sur les contraintes et l’ingéniosité collective.

Résultat de recherche d'images pour "cuba innovation"

Regardez les courants socio-économiques les plus en vogue d’aujourd’hui – l’économie partagée, l’économie circulaire, le mouvement des autonomistes, l’inclusion financière, la co-création – et vous trouverez une myriade de personnes et d’entreprises maîtrisant l’art de faire plus avec moins. Ces innovateurs frugaux créent des biens et services à faible coût et de haute qualité en ré-imaginant des processus et en réaffectant des ressources pour répondre aux besoins d’une classe moyenne émergente émergente avec des contraintes financières croissantes et épuisant les ressources naturelles. Dans l’étude commerciale la plus complète de cette pratique, Jugaad Innovation , les auteurs Navi Radjou, Jaideep Prabhu et Dr. Simone Ahuja distillent l’innovation basée sur les contraintes ou «frugal» en six principes directeurs, pour lesquels l’expérience cubaine offre une multitude d’études de cas.

Cuba’s DIY Inventions from 30 Years of Isolation / 4 292 377 vues sur Youtube

 Ils cherchent l’opportunité dans l’adversité

Les innovateurs frugaux identifient les opportunités dans les contraintes sévères de leurs marchés pour créer de la valeur. L’ingéniosité cubaine telle que nous la connaissons aujourd’hui est née dans les années 1960, alors que les pièces de rechange pour les produits américains sont devenues de plus en plus rares en raison de l’embargo commercial américain. Eventuellement des groupes comme ANIR ( Association Nationale des Innovateurs) a commencé à former et convoquer des scientifiques et des ingénieurs professionnels avec des mécaniciens et des techniciens manuels pour développer des solutions alternatives aux problèmes créés par la pénurie. Beaucoup de pratiques affinées par l’ANIR sont devenues une politique publique durant la «Période Spéciale», quand le gouvernement a distribué des manuels qui enseignaient aux Cubains comment «réduire, réutiliser et recycler» les objets quotidiens afin de survivre aux pénuries écrasantes causées par la perte. des subventions soviétiques. Après cinq décennies de surmonter des difficultés extrêmes, il est sûr de décrire Cuba comme un pays de 11 millions de personnes avec un état d’esprit de hacker. Aujourd’hui, ils comptent non seulement sur leur créativité pour avancer, mais sur une chaîne croissante de fournisseurs externes, principalement à Miami, qui leur fournissent les pièces, les outils et les manuels PDF dont ils ont besoin pour fournir des produits et services simples mais efficaces.

Ils font plus avec moins

Les innovateurs frugaux compensent le manque de ressources en trouvant des moyens de tirer parti des réseaux sociaux et de leur connaissance intime de leurs communautés pour créer et offrir de la valeur. Pour contourner le manque débilitant de connectivité Internet de Cuba, les entrepreneurs locaux ont développé El Paquete Semanal , un système complexe de distribution de disques durs qui comprend tout des versions hors ligne de Wikipédia à des copies piratées de Microsoft Office et la dernière saison de Aquarium à requins. Ce commerce est actuellement l’activité privée la plus lucrative de l’île, même si elle reste illégale. Récemment, des entrepreneurs rusés interdits de publicité sur la télévision publique ont commencé à produire des publicités vidéo maisonpour les entreprises telles que les ateliers de réparation de téléphones portables et les salons de beauté pour les inclure dans la programmation hebdomadaire d’ El Paquete .

Ils pensent et agissent avec souplesse

Pour innover dans un environnement basé sur les contraintes, les entrepreneurs économes doivent répondre rapidement aux changements de leur environnement avec des propositions de valeur entièrement nouvelles. Les architectes et les ingénieurs sont interdits dans la pratique du secteur privé à Cuba, mais cela n’a pas empêché bon nombre d’entre eux de mener une rénovation urbaine tranquille à La Havane, réimaginant, transformant et rénovant de vieilles propriétés dégradées en de nouveaux espaces attrayants. Ils le font en opérant sous licences autorisées pour la construction, la décoration intérieure, la vente de maisons et la maçonnerie, en poussant l’enveloppe légale pour construire de nombreuses destinations culturelles et culinaires les plus excitantes de la capitale.

Résultat de recherche d'images pour "cuba innovation"

Se démerder avec ce qu’on à sous la main

L’état d’esprit «Débrouillard» exige que les entrepreneurs se concentrent sur le développement d’offres «assez bonnes», accessibles et faciles à utiliser. Alors que Raul Castro a élargi ses activités dans le secteur privé en 2011, le système d’enseignement supérieur de l’État n’a pas réussi à offrir des programmes de MBA ou des cours en administration des affaires. Il ne permet pas non plus aux écoles privées qui pourraient offrir un programme d’affaires d’ouvrir dans l’île. Entrez dans l’Église catholique cubaine, qui, reconnaissant le besoin d’offrir une formation pratique aux nouveaux entrepreneurs de Cuba, a commencé à offrir des ateliers à temps partielà travers son réseau national d’églises et de centres culturels. Ces ateliers ont enseigné à des milliers d’entrepreneurs les principes fondamentaux de la création et de la gestion d’une entreprise et favorisent un écosystème entrepreneurial dynamique à Cuba.

Résultat de recherche d'images pour "cuba innovation"

Ils comprennent les besoins des marginalisés 

Les innovateurs frugaux cherchent des moyens d’inclure des segments marginaux de la société, pas seulement un sentiment d’empathie, mais aussi parce que cela a un sens pour eux.Les entrepreneurs cubains relèvent le défi de répondre aux besoins non satisfaits de leurs compatriotes et femmes les plus défavorisés. Merci aux envois de fonds, l’économie informelle, et un secteur privé en plein essor, environ un tiers des Cubains ont les moyens d’acheter des aliments importés et des produits d’hygiène personnelle. Tout le monde, en particulier les Cubains rurales, continue de dépendre des rations du gouvernement des biens de subsistance de base, plus de 70% sont également importés en raison d’ une mauvaise politique agricole. Alors que de nombreuses entreprises indépendantes font les manchettes pour répondre aux besoins des touristes cubains et de la classe moyenne émergente, la grande majorité des entreprises privées s’adressent aux moins fortunés. L’agroécologiste Fernando Funes Monzote sert les deux secteurs. À travers sa Finca Marta, Une activité lucrative 20 acres ferme urbaine à l’ énergie solaire à Caimito, Funes Monzote non seulement fournit des top paladares de La Havane avec des produits biologiques, il a aussi cherché « à donner aux agriculteurs cubains un moyen de gagner leur vie à un moment où tant de personnes ont abandonné et déplacé vers les zones urbaines. » Funes Monzote travaille sur le développement d’ un panier de produits chaque semaine pour distribuer aux familles individuelles, offrant une alternative saine et efficace au panier du gouvernement.

Ils suivent leurs coeurs

Les innovateurs frugaux prennent des risques, font confiance à leur intuition, sont passionnés par ce qu’ils font et croient qu’ils poursuivent une cause élevée dans le processus. X Alfonso est un chanteur, compositeur et multi-instrumentiste qui rêvait de construire une «usine d’idées» à La Havane qui présenterait des films, des productions théâtrales, des œuvres d’art contemporain, des défilés, ainsi qu’un studio de danse, une salle littéraire, un café, discothèque et scène de concert. Il a également envisagé sa «grande galerie de tous les arts» comme un lieu où les artistes locaux avec «peu de ressources et beaucoup de cœur» trouveraient le soutien financier et matériel nécessaire pour transformer leurs créations en vie. Sa Fábrica de Arte Cubano (ou « FAC ») a ouvert ses portes début 2014 et s’est rapidement imposé comme l’espace artistique le plus compulsif au sud de Brooklyn. FAC a perturbé les industries artistiques et de la vie nocturne locales, et a établi Alfonso comme un visionnaire talentueux avec une empathie innée pour les besoins des artistes locaux à Cuba. «Nous voulions montrer aux gens que oui, nous pourrions changer d’état d’esprit, que nous pourrions accomplir des choses par le travail», dit Alfonso, «construire des espaces qui donnent aux jeunes l’illusion qu’ils peuvent grandir et faire des choses importantes.  »

À mesure que les entrepreneurs cubains commenceront à avoir un meilleur accès au secteur privé américain, ils obtiendront sans aucun doute une abondance d’idées qui aideront leurs entreprises à évoluer et à réussir. Mais leur ingéniosité et leur approche peuvent également être exploitées dans des environnements plus formels pour produire des solutions innovantes qui font plus avec moins. Les entrepreneurs américains qui cherchent à bâtir et à soutenir la croissance dans le paysage commercial de plus en plus complexe et instable d’aujourd’hui seraient bien inspirés par la créativité, la résilience et la débrouillardise de l’ esprit ingénieux Cubain.

Ric Herrero est le directeur exécutif de #CubaNow .

Traduction & Illustrations Photos / Vidéo : KG 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *