Home / Actu Tunisie / Selon Noomane Fehri : « La transformation digitale en Tunisie est sur la bonne voie »

Selon Noomane Fehri : « La transformation digitale en Tunisie est sur la bonne voie »


 

(CIO Mag) – Dans une déclaration à l’agence TAP, lors de la 10ème édition des rencontres économiques à l’Institut du monde arabe à Paris, Noomane Fehri, l’ancien ministre des Technologies de l’information et de la Communication de la Tunisie, considère que le financement constitue l’un des principaux problèmes qui se posent actuellement. «Il y a une nouvelle avancée dans le partenariat public-privé dans le domaine de la transformation digitale en Tunisie», a-t-il affirmé.

Fehri a présenté, lors de cette rencontre placée sous le thème « la transformation digitale dans le monde arabe : enjeux et opportunités », le programme de la Tunisie dans le domaine des nouvelles technologies « Tunisie Digitale 2020 ». L’ancien ministre a estimé que cette transformation est sur la bonne voie au niveau du planning, et ce malgré le ralentissement du rythme de concrétisation du projet, soulignant que le secteur privé prend conscience de l’importance de la transformation digitale et que le partenariat public/privé (PPP) est sur une bonne voie.

Financement, principal problème

Noomane Fehri rappelle les quatre piliers du plan « Tunisie Digitale 2020 », à savoir la généralisation de la connexion, l’éducation digitale, l’e-gouvernement et l’amendement des lois. « Une plateforme de startups qui a pour finalité de transformer l’industrie sera créée grâce au plan national stratégique, Tunisie digitale 2020». Evoquant les obstacles pour la mise en place de ce projet, l’ancien ministre considère que le financement constitue l’un des principaux problèmes qui se posent, d’où la nécessité de réaliser des partenariats avec d’autres acteurs, notamment en France et au Maroc.

Les rencontres économiques sont organisées par l’Institut du monde arabe à Paris depuis 2014. Selon le président de l’IMA, Jack Lang « il s’agit d’une plateforme de rencontres et d’échanges à l’intention des chefs d’entreprise des deux rives de la Méditerranée ».

Youcef MAALLEMI


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *