Home / Actu Tunisie / Tunisie : Ou en est le projet de la plus grande centrale solaire du monde à rjim maatoug ?

Tunisie : Ou en est le projet de la plus grande centrale solaire du monde à rjim maatoug ?


 

Traduit de l’Anglais par Startupmail – TurNur, joint-venture dans le domaine de l’énergie solaire, a demandé au ministère de l’Energie tunisien de construire ce qui serait la plus grande centrale solaire du monde à Rjim Maatoug, une région désertique du sud-ouest du pays.

Le plan est soutenu par le spécialiste solaire basé au Royaume-Uni, Nur Energy, qui est actif dans la région méditerranéenne, Glory Clean Energy, une société franco-tunisienne créée pour investir dans des projets d’énergie renouvelable, et l’ingénieur maltais Zammit Group. Les 2,25 GW d’électricité générés seraient exportés vers l’UE à l’aide de câbles sous-marins.

L’objectif est de commencer avec une première phase de 1,6 milliard d’euros et de 250 MW qui sera connectée à Malte, qui fait partie du réseau de l’UE. Kevin Sara, directeur général de TuNur, a déclaré à l’ accueil du climat site que cela pourrait être en cours d’ exécution d’ici 2020.

Le graphique de TurNur montrant le système de distribution

La centrale prendra la forme d’un concentrateur solaire: des anneaux concentriques de miroirs «héliostatiques» plats qui se déplacent pour suivre le soleil et concentrent leur énergie sur une cible contenant du sel fondu. Selon TurNur , cette technologie a été choisie en raison de son efficacité, du bon marché des miroirs plats par rapport aux paraboliques et de la capacité de la technologie de stockage thermique à piloter les turbines à vapeur de la centrale pendant la nuit et le jour.

Une fois entièrement construite, l’usine aura 18 tours de 125 MW et exportera de l’énergie à travers des câbles sous-marins vers la France et l’Italie ainsi que vers Malte.

Crescent Dunes, Nevada: un site solaire à concentration de 110MW avec miroirs héliostatiques (Amble / Creative Commons)

Les promoteurs ont dit qu’ils donneraient aux fabricants tunisiens un rôle dans la chaîne d’approvisionnement, et que la Tunisie obtiendrait également une part de l’électricité produite. TurNur affirme que la Tunisie a 20% de soleil de meilleure qualité que les meilleurs sites en Europe, et que le prix des 10 000ha requis pour les réflecteurs est extrêmement bas.

L’idée de l’usine n’est pas nouvelle – elle a été initialement évoquée en 2013 dans le cadre d’un plan plus large de création d’un super réseau transeuropéen. À cette époque, il était promu par une fondation allemande appelée Desertec Industrial Initiative, qui avait des plans ambitieux pour construire des usines de concentration à travers le Sahara. Ce projet a échoué face à ce que Thiemo Gropp, le directeur de Desertec, appelait «les défis extrêmes».

Nur Energy a pris le contrôle du système tunisien en 2014 et a fait progresser ses plans depuis lors.

11 août 2017 | Par GCR Staff – Global Construction Review

Lire l’article en Anglais ICI

Lire plus :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *