Home / Economie / Baddredine Ouali : “La Banque Centrale de Tunisie est la meilleure prison du pays”

Baddredine Ouali : “La Banque Centrale de Tunisie est la meilleure prison du pays”


 

Par African Manager – 

Baddredine Ouali, président de la Fondation Tunisienne pour le Développement, qui, paradoxalement, doit son retour et sa réussite dans le numérique à un licenciement en France, a fait sensation au Forum Tunisie-France, ce jeudi 1er février 2018, en évoquant le nerf de la guerre : L’argent. Ou plus précisément le financement. Il a mis les pieds dans le plat en déclarant que la Banque Centrale de Tunisie (BCT) est “la meilleure prison du pays“. Fortement applaudi par l’assistance, à deux reprises, il a pointé du doigt, dans le deuxième panel “Réussir ensemble aujourd’hui, Accompagner le succès“, la BCT, qu’il a qualifiée de structure mortifère qui achève littéralement les investisseurs, s’ils ont la chance de survivre aux tracasseries administratives.

Ouali a éclairé que la Tunisie a un formidable vivier de compétences et regorge de talents, notamment dans le domaine du numérique. Il ajouté qu’il est possible de repousser toutes les limites en s’appuyant sur ces ressources de haut niveau mais que la difficulté à accéder à des financements casse la dynamique. Il a affirmé que sans les banques internationales et panafricaines (BAD), lui et ses collègues entrepreneurs ne trouveraient jamais d’oxygène pour monter leurs projets. Arnaud Ventura, président de Microcred, a corroboré ces propos, en ajoutant que le problème du financement est un handicap lourd pour l’économie tunisienne, laquelle a pourtant tout ce qu’il faut pour se hisser à des paliers supérieurs. Il a dit qu’en Tunisie il y a ceux qui sont dans le système, qui ont des relais pour trouver des sous et ceux qui en sont exclus et n’ont par conséquent aucun moyen de financer leurs projets..


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *