Home / High Tech / Agritech / Nigéria : Farmcrowdy connecte les petits agriculteurs avec des sponsors agricoles

Nigéria : Farmcrowdy connecte les petits agriculteurs avec des sponsors agricoles


 

 

Par Forbes

Titre initial : 

Farmcrowdy lève un investissement de 1 million de dollars

 Enter Farmcrowdy – une start-up agritech numérique nigériane qui révolutionne le secteur agricole local en connectant des petits agriculteurs avec des sponsors nigérians de la région, des États-Unis et du Royaume-Uni qui investissent dans les cycles agricoles. Lancés il y a un peu plus de 12 mois, ils mettent en relation des petits agriculteurs avec des sponsors, qui investissent dans des cycles agricoles qui peuvent aller de la volaille [3-5 mois] au manioc [9 mois]. Les agriculteurs reçoivent des conseils et une formation sur le terrain de la part d’experts en agriculture pour de meilleures pratiques agricoles, différents types de cultures et de méthodes de production. Les agriculteurs et les sponsors reçoivent tous un pourcentage des bénéfices sur la récolte.

Par le biais du site Web de la startup et de l’application mobile nouvellement lancée sur Google Playstore et Apple Appstore , Farmcrowdy a créé un modèle communautaire qui permet aux Nigérians de se lancer dans l’agriculture et l’agriculture au contact de plus de 2 000 petits agriculteurs. un bouton, tout en responsabilisant les agriculteurs locaux, et en stimulant la production et la sécurité de la nourriture pour le Nigeria. Le démarrage a non seulement un impact positif sur la vie des agriculteurs locaux et de leurs familles, mais fait un profit pour les sponsors et les investisseurs agricoles.

Les diplômés de la cohorte 2017 de Techstars Atlanta, Farmcrowdy, ont conclu cette semaine un tour d’investissement de 1 million de dollars auprès de Cox Enterprises , de Techstars Ventures , de Capital social , de Hallett Capital et de Right-Side Capital ; ainsi que les investisseurs providentiels Tyler Scriven, Michael Cohn, le groupe Josephine, le FC Agro Allied SPV et le Dr Christof Walter.

J’ai récemment parlé à Onyeka Akumah, PDG et cofondateur de Farmcrowdy, de ses projets pour ce tour d’investissement et de ce que cela signifie pour le secteur agritech non seulement au Nigeria, mais potentiellement en Afrique de l’Ouest et en Afrique subsaharienne.

Farmcrowdy ne fonctionne que depuis un an, mais vous avez eu un impact considérable, tant auprès des utilisateurs que des investisseurs. Dites-nous en plus sur la vision derrière Farmcrowdy et ce que vous faites?

Farmcrowdy a été créé en novembre 2016 après avoir réfléchi à des défis dans le secteur de l’agriculture dont j’avais été témoin il y a quelques années. À peu près au même niveau, le gouvernement du Nigéria étudiait les moyens de canaliser les ressources pour stimuler le secteur agricole. Le gouvernement nigérian étudie également les moyens par lesquels les individus pourraient contribuer au secteur agricole en tant que moyen d’améliorer la sécurité alimentaire et la production alimentaire.

Avec un intérêt précoce pour l’agriculture (et l’agriculture à petite échelle en particulier), et ayant démarré ma première entreprise à l’âge de 12 ans exploitant une ferme avicole de 200 poulets à Sokoto, au Nigéria, je l’ai remarqué autant que le Nigérian de la classe moyenne. est enthousiaste à l’idée de s’impliquer dans l’agriculture, malheureusement, ils n’ont pas le temps, ni l’expérience ni les compétences nécessaires pour investir avec succès dans le secteur. Ils ont cependant, possèdent les ressources. Il s’agissait de comprendre comment ces ressources pourraient être canalisées d’une manière qui a un impact positif sur la vie des plus de 38 millions de petits agriculteurs au Nigeria qui ont des terres agricoles supplémentaires, mais qui n’ont pas les moyens financiers d’étendre leurs activités agricoles. Nous avons entrepris de combler ce fossé et de bâtir ce marché en créant Farmcrowdy.

Farmcrowdy est une plateforme en ligne qui connecte les petits agriculteurs avec des sponsors agricoles qui financeront leurs fermes pour augmenter leur capacité de production, avec les conseils et les contributions de nos experts techniques qui fournissent également une formation sur l’utilisation de techniques agricoles intelligentes et l’accès au marché approprié. récolter pour être vendu et faire une marge bénéficiaire décente.

Les sponsors agricoles ont la possibilité d’investir dans des fermes qui peuvent aller de la volaille au maïs, au soja, au riz et au manioc, avec un cycle de production de 3 à 9 mois, dépendant de la culture. Le sponsor obtient alors son parrainage initial et 40% du bénéfice de la récolte. L’agriculteur reçoit également 40% des bénéfices des terres supplémentaires sur lesquelles il n’aurait pas pu travailler, mais pour notre intervention, Farmcrowdy reçoit les 20% restants pour son travail. Les commanditaires agricoles peuvent obtenir entre 6 et 25% de retour sur leur parrainage initial après la récolte, selon le type de ferme qu’ils parrainent.

Avant la récolte, nous travaillons avec des acheteurs préétablis qui achètent les produits de la ferme afin que toutes les parties prenantes concernées obtiennent une marge équitable.

Vous avez été la seule startup africaine choisie pour la cohorte 2017 de Techstars Atlanta – comment le processus a-t-il inspiré la stratégie et le modèle d’affaires de Farmcrowdy?

L’expérience à Techstars Atlanta a été remarquable dans la croissance de Farmcrowdy. L’impact le plus important a été l’expérience acquise grâce au réseau de mentors, les présentations aux investisseurs potentiels qui ont ensuite participé à nos rondes de financement, les contacts avec des entrepreneurs prospères et l’apprentissage de leur expérience. Au-delà de cela, je pense que nous avons donné un bon compte rendu de la façon dont les entrepreneurs africains travaillent pour construire des solutions basées sur la technologie pour résoudre les problèmes rencontrés par nos populations sur le continent. Cela a été illustré par les commentaires du directeur général de Techstars Atlanta qui a mentionné dans une interview qu’ils seraient très heureux de retourner au Nigeria et en Afrique dans son ensemble pour trouver des fondateurs plus talentueux et des start-up à financer l’année prochaine.

Onyeka Akumah - PDG et co-fondateur de FarmcrowdyOnyeka Akumah – PDG et co-fondateur de Farmcrowdy

Onyeka Akumah – PDG et co-fondateur de Farmcrowdy

Quel rôle important pensez-vous qu’agritech aura dans les marchés émergents au cours des cinq prochaines années et comment plus de gens s’impliqueront-ils?

Les startups du monde entier (dans tous les secteurs, y compris l’agriculture) travaillent sur des solutions créatives pour résoudre des problèmes complexes, et l’introduction de l’agritech joue un rôle clé dans la progression du secteur non seulement au Nigeria mais sur le continent.

 

Les marchés émergents traversent une phase importante de croissance démographique caractérisée par l’urbanisation et une augmentation régulière des revenus. En conséquence, il y aura une demande accrue de nourriture. Agritech est toutefois un élément clé du développement et de la création de systèmes intelligents de financement et d’exploitation des fermes, même dans les communautés rurales, ce qui nous permettra de progresser vers la résolution des problèmes de sécurité alimentaire et de production alimentaire au Nigeria. et à travers l’Afrique.

En outre, il est primordial que les activités agricoles dans les marchés émergents soient prises au sérieux, car une grande partie de la croissance de l’offre et de la demande de production alimentaire va en découler. C’est pourquoi chez Farmcrowdy, nous sommes passionnés d’équiper les agriculteurs avec lesquels nous travaillons en leur donnant des conseils sur le terrain de la part de nos spécialistes techniques. Ces spécialistes leur offrent également une formation sur les meilleures pratiques agricoles et leur apportent une contribution de qualité grâce à notre partenariat stratégique avec des fournisseurs d’intrants connus pour l’amélioration de leurs exploitations. Tout cela contribue à la création d’exploitations mieux gérées de manière holistique et à la rétention de la production agricole, ce qui ouvre la voie à de meilleurs profits pour toutes les parties concernées.

Quels sont, selon vous, les défis associés à la transformation de l’agriculture traditionnelle au Nigeria et en Afrique de l’Ouest et à l’intégration de l’agritech dans le secteur?

À l’heure actuelle, une grande partie de l’infusion d’agritech dans le secteur agricole est entreprise par des startups comme Farmcrowdy. Une grande partie des solutions et des transformations mises en œuvre sont donc malheureusement limitées aux régions et communautés individuelles dans lesquelles ces startups opèrent – et ne sont donc bénéfiques que pour ceux qui y ont accès.

Il y a également une place pour les politiques gouvernementales pour permettre un environnement réussi non seulement pour investir dans les entreprises agricoles, mais aussi pour créer un climat propice à l’ensemble de la chaîne de valeur. Les abattements fiscaux pour les entreprises agricoles innovatrices comme Farmcrowdy continueront d’ouvrir la voie à des idées brillantes pour résoudre les problèmes dans l’ensemble du secteur. Nous saluons les efforts déployés par la Banque centrale du Nigeria pour mettre en place une stratégie visant à renforcer la sécurité des coûts de production dans l’agriculture, NIRSAL, mais nous avons besoin de davantage d’initiatives comme celles-ci pour continuer à accroître l’impact sur la chaîne de valeur.

Enfin, certains investissements de haut niveau doivent être faits pour continuer à faire la chasse aux cultures en saison et hors saison. Les installations d’irrigation sont toujours chères à mettre en œuvre, la création de barrages, la construction de meilleurs canaux agro-logistiques et des efforts continus pour améliorer la qualité des exportations de nos produits agricoles, la mise en œuvre de technologies pour améliorer ces processus.

La clôture d’un premier tour de financement initial de 1 million de dollars pour une start-up africaine en activité depuis un peu plus d’un an est impressionnante. Comment comptez-vous utiliser cette ronde d’investissement?

 Nous sommes très satisfaits de cette ronde d’investissement et sommes reconnaissants envers nos investisseurs qui ont compris et partagé la vision de Farmcrowdy. Nous prévoyons d’utiliser ces fonds pour aller de l’avant avec des projets visant à étendre nos activités à travers plus d’États au Nigeria pour habiliter plus d’agriculteurs.

 

Source : Forbes / Traduit par Startupmail 

Article en Anglais ICI

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *