L’idée a été inspirée par une femme vivant dans l’est de l’Ouganda. Elle a donné naissance à son premier enfant quand elle avait à peine 16 ans. Elle a maintenant 6 enfants qu’elle fournit presque seule. Chaque matin à 4 heures du matin, les enfants se réveillent au son fort d’une hache qui fend du bois de chauffage. Ils peuvent entendre leur mère siffler et tousser dans la petite cuisine pendant qu’elle prépare leur petit-déjeuner. Il y a trois ans, cette femme courageuse a été diagnostiquée avec une infection respiratoire aiguë. Elle avait passé une grande partie de sa vie à « fumer ».

La plupart du temps, elle est rejointe par Tracy, son plus jeune enfant. Ils passent des heures interminables dans leur minuscule cuisine mal ventilée. Comme le veut le destin, Tracy est asthmatique. Chaque seconde qu’elle passe à fumer aggrave encore sa santé.

Chaque année en Afrique, 50 000 femmes et 500 000 enfants meurent à cause d’infections respiratoires aiguës causées par une exposition prolongée à la fumée dans les cuisines. En Ouganda, la demande croissante de bois de chauffe et de charbon de bois est responsable de la destruction de 80 000 hectares de forêts par an. Cela a provoqué une grave dégradation des terres, des conditions météorologiques imprévisibles et le changement climatique.

Il est donc impératif que nous adoptions une ressource énergétique alternative qui soit accessible, durable et abordable. Le biogaz est une telle solution. Il est produit lorsque les déchets organiques sont placés dans un environnement d’oxygène limité, provoquant une digestion anaérobie.

Le principal défi de l’adoption des systèmes de biogaz est le coût initial élevé de l’installation. De plus, le gaz doit être utilisé sur place au fur et à mesure de sa production. Le biogaz brut contient des impuretés qui sont corrosives, ce qui le rend difficile à stocker et à transporter.

Khainza Energy Limited élimine les impuretés par un traitement chimique et un concept appelé liquéfaction cryogénique. A ce stade, le gaz est pur à 99% et convient à l’emballage. Nous emballons notre gaz dans des bouteilles de 8kgs et 15kgs. Ceux-ci sont 15% plus gros que les cylindres sur le marché, ce qui les rend plus durables.

Notre ensemble de cuisson complet comprend un cylindre, une cuisinière et un manomètre. Le cylindre de 8kgs coûte 35 $. C’est 20% de moins que le prix du gaz de pétrole. Une recharge de cette taille est seulement 15 $. C’est 30% moins cher qu’un sac de charbon, et pourtant c’est plus propre, dure plus longtemps et offre la commodité!

Nous fournissons actuellement notre produit à 37 800 femmes dans 315 paroisses à travers l’Ouganda. Actuellement, notre installation de production a la capacité de produire seulement 15m 3 de gaz par jour. Avec un financement supplémentaire, nous espérons établir une usine capable de produire quotidiennement 300 m 3 de gaz, ce qui permettra à beaucoup plus de gens d’avoir accès à un produit dont ils ont grand besoin.

Arthur Woniala a été présélectionné pour le Prix de l’Innovation en Afrique 2018 pour son travail sur Khainza Energy Gas. Cliquez ici pour en savoir plus!

Arthur Woniala

Ingénieur mécanique et co-fondateur chez Khainza Energy Ltd
Arthur est un ingénieur en mécanique passionné par les gens, les systèmes énergétiques et l’entrepreneuriat social. Il est le cofondateur de Khainza Energy Ltd, une entreprise qui cherche à fournir du carburant de cuisine propre et bon marché aux ménages. La société a remporté le prix supérieur TOTAL Start en 2016.
Source : createthefuture
Traduit de l’Anglais par Kamel Grar