Home / Actu Afrique / Kenya : la Banque centrale alerte sur la déferlante de crédits issus de la fintech

Kenya : la Banque centrale alerte sur la déferlante de crédits issus de la fintech


Par La Tribune Afrique  |  Nairobi est depuis une décennie, un laboratoire à ciel ouvert pour la finance mobile portée par l’explosion du mobile banking. Une tendance qui a entraîné une explosion de l’offre de crédits par des entreprises fintech, ce qui fait craindre un surendettement par la Banque centrale dont le gouverneur souhaite la mise en place d’une régulation à part pour ce segment.

Le Kenya connaît un boom des prêts accordés par les entreprises de technologie financière (Fintech). Un phénomène qui aurait entraîné une augmentation des pratiques de prêts abusives, selon la Banque centrale dont le gouverneur a appelé à réglementer le secteur. Le pays fait partie des pionniers de l’inclusion financière en adoptant très tôt un système qui permet à ses utilisateurs de transférer de l’argent et d’effectuer des paiements sur téléphone portable sans compte bancaire.

Explosion de l’offre de crédits

Ce sont aujourd’hui plus de 20 entreprises qui utilisent la même technologie pour accorder des crédits aux client qu’ils soient bancarisés ou non, des créances qui sont accompagnées de taux d’intérêts élevés. Les kényans sont ainsi passés d’avoir peu ou pas d’accès au crédit à la possibilité de décrocher un prêt en quelques minutes.

«Il y’a une augmentation dans les institutions de type financier qui profitent de notre population. Dans un certain sens, ce qui s’est passé, c’est qu’il y’a une opportunité pour certains prédateurs et ils s’en prennent à nos concitoyens», a alerté Patrick Njoroge, gouverneur de la Banque centrale kényane, en marge d’une réunion avec les dirigeants de l’industrie des services financiers numériques.

En effet, lors de trois dernières années, 2,7 millions de personnes sur une population de près de 45 millions ont été cotées négativement au niveau des bureaux de référence du crédit du Kenya. Comme pour l’argent mobile, le pays est considéré comme une plateforme de test pour de nouvelles formes de prêt.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *