Home / Guides Pratiques / Startups : 3 stratégies de démarrage pour réussir

Startups : 3 stratégies de démarrage pour réussir


« Quelle stratégie de démarrage dois-je utiliser ? « Chaque entrepreneur dans l’histoire a essayé de répondre à cette question d’une manière ou d’une autre. Essayer de trouver le modèle d’affaires le plus innovant, la méthode ou la stratégie pour atteindre le maximum de succès. Mais quelqu’un a-t-il trouvé cette véritable stratégie qui garantira le succès?

La réponse courte? Non, ça n’existe pas.

Mais les éléments de base d’une stratégie d’entreprise restent inchangés et se résument en deux parties, comme l’explique Joan Magretta:

«La première partie comprend toutes les activités associées à la réalisation de quelque chose: la conception, l’achat de matières premières, la fabrication, etc. La deuxième partie comprend toutes les activités associées à la vente de quelque chose: trouver et atteindre des clients, effectuer une vente, distribuer le produit ou fournir le service. Un nouveau modèle d’entreprise peut être la conception d’un nouveau produit pour un besoin non satisfait ou une innovation de processus. C’est peut-être nouveau à chaque extrémité. « – Joan Magretta, auteur et associé principal à l’Institut pour la stratégie et la compétitivité à la Harvard Business School.

Chaque entreprise est différente, chaque marché est différent, et vous pouvez parier que chaque entrepreneur est différent. Donc, chaque modèle d’entreprise ou stratégie de démarrage est inévitablement différent.

Obtenez les 3 stratégies éprouvées de démarrage pour la réussite!

Jetez un oeil à l’aide d’un Business Model Canvas  pour vous aider à décider quelles stratégies de démarrage est la meilleure pour vous. Au fond, il s’agit de décomposer les éléments essentiels qui composent une entreprise. Avec lui, vous serez en mesure de comprendre et de visualiser facilement comment fonctionne votre entreprise et quel modèle d’affaires vous devriez suivre.

Voici une courte vidéo décrivant les bases de l’utilisation d’un Business Model Canvas. En Anglais.

Votre travail consiste à trouver le bon type de stratégie qui fonctionne le mieux pour vous et votre entreprise. Parce qu’il n’y a vraiment pas de méthode unique quand il s’agit du monde confus des startups et de l’entrepreneuriat.

Il existe des dizaines de stratégies de démarrage pour vous d’essayer, mais malheureusement, vous n’avez pas le temps de ressources pour les essayer tous. J’ai donc décomposé les stratégies de démarrage les plus populaires et intrigantes pour vous. En utilisant le pouvoir de la recherche, des études de cas et des données, je vais décomposer chaque stratégie et déterminer les avantages et les inconvénients de chaque stratégie.

3 Stratégies de démarrage éprouvées

Chaque démarrage est différent, alors ne vous faites pas le tort de perdre du temps sur quelque chose qui ne maximise pas votre potentiel.

Obtenez Big Fast

À la fin des années 90, les entreprises étaient régies par un seul mantra «Get Big Fast». Il suit une logique simple: privilégier la croissance par rapport à la rentabilité, dominer le marché avant les concurrents, et les clients et les profits viendront naturellement .

Il ne faut pas un génie pour voir les avantages de cette stratégie. Il repose fortement sur l’ heuristique de disponibilité  où les grands événements sont plus susceptibles de rester dans l’esprit d’un client et donc être discutés. Et le modèle AIDA, la formule marketing de base de la sensibilisation, de susciter l’intérêt, qui conduit ensuite au désir, et enfin incite à l’action.

stratégies de démarrage pour réussir le modèle de démarrage

C’est à peu près la mentalité « Construis-le et ils viendront ». Le modèle Get Big Fast repose sur l’hypothèse d’un bénéfice en capital éventuel . Théoriquement, en suscitant le plus de sensibilisation possible, vous serez en mesure d’avoir un taux d’intérêt, de désir et d’action plus élevé que ceux qui ne le font pas?

Pas nécessairement. En fait, la majorité de ceux qui utilisent ce modèle commercial échouent.

Je désigne Webvan , Pets.com et govWorks  comme des exemples classiques d’entreprises qui se sont repliées en raison d’une mauvaise mise à l’échelle.

stratégies de démarrage pour le succèsJ’ai déjà écrit sur Webvan , mais pour tous ceux qui ne le savent pas, Webvan était le premier service de livraison d’épicerie en son genre. Leur service s’est d’abord avéré populaire, après cette validation précoce, ils ont immédiatement annoncé qu’en 2001 ils s’étendraient à 26 grandes villes, ce qui comprend la construction d’entrepôts personnalisés au coût de 30 millions de dollars chacun.

« Webvan a commis le péché cardinal de la vente au détail, qui est d’étendre dans un nouveau territoire avant que nous ayons démontré le succès dans le premier marché. En fait, nous étions occupés à démontrer l’échec du marché de la région de la Baie pendant que nous nous étendions à d’autres régions. »- Mike Moritz, ancien membre du conseil d’administration de Webvan et partenaire chez Sequoia Capital.

Webvan a prouvé qu’il n’était pas trop gros pour échouer , mais c’était un cauchemar logistique. Les fondateurs et les investisseurs ont été laissés bouche bée lorsqu’ils ont hémorragué de l’argent en raison de l’expansion rapide de leur infrastructure, seulement pour découvrir qu’ils possédaient un modèle économique défectueux. Ils ont finalement fermé en 2001 après avoir perdu 830 millions de dollars au cours de ses deux dernières années d’activité.

Pets.com n’a peut-être pas été le plus grand flop de l’ère dotcom, mais il était certainement le plus prolifique. Les fondateurs auraient dépensé 11,8 millions de dollars en publicité , dont 1,2 million de dollars pour une publicité télévisée Superbowl nationale  dans le but de renforcer la notoriété de la marque. Bientôt tout le monde parlait d’eux, et les investisseurs ont commencé à affluer. La logique était simple, plus le taux de sensibilisation et d’intérêt était élevé, plus le désir et l’action étaient bons.

Il se trouve qu’ils gagnaient seulement des revenus annuels de 619 000 $ . L’absence totale de recherche de marché et de validation a été la chute de Pets.com. Il n’y avait tout simplement pas de marché pour la nourriture et les accessoires pour animaux de compagnie livrés à domicile. Alors qu’ils ont fait prendre conscience à tout le pays, les gens n’étaient tout simplement pas intéressés. Un conte d’avertissement pour quiconque croit que la sensibilisation mène immédiatement à des ventes.

À la différence des deux exemples précédents, govWorks était en fait à la limite du succès  avant de s’écraser. C’était une entreprise vraiment en avance sur son temps, un portail en ligne permettant aux citoyens de payer des amendes de stationnement, de postuler à des emplois et de rechercher des informations sur la ville.

stratégies de démarrage pour le succès

govWorks a été fondée en 1998 et s’est rapidement développée, passant de 2 employés à 250 en 14 mois , ils ont rapidement commencé à contacter d’autres conseils municipaux et les investisseurs ont commencé à affluer. Mais les fondateurs étaient inexpérimentés et ont fait des erreurs coûteuses: sous-estimer le temps qu’il faudrait pour construire le noyau de son système et offenser les représentants du gouvernement qui étaient leurs principaux investisseurs. Ils n’étaient tout simplement pas équipés pour développer rapidement. L’entreprise finirait par brûler 60 millions de dollars en capital de risque. Il a finalement été vendu en 2001 et un documentaire intitulé  Startup.com a  été publié la même année détaillant leur ascension et leur chute.

Mais cela ne signifie pas que le modèle Get Big Fast ne peut pas fonctionner. Cela peut fonctionner dans de bonnes conditions et avec la bonne stratégie.

Jeff Bezos est célèbre pour piloter Amazon sur un objectif de croissance pure. Malgré seulement réussi à réaliser un bénéfice en 2003 , 9 ans après sa création. L’Amazonie défie la sagesse conventionnelle en refusant d’échouer . En se concentrant uniquement sur la croissance et non sur le profit, elle peut se concentrer sur la fidélisation de la clientèle, le développement de la notoriété de la marque et l’expansion de son infrastructure.

Amazon est maintenant profondément ancré dans la culture de la vie quotidienne  et il domine absolument le domaine du commerce électronique. Cela pourrait prendre des années avant que Jeff Bezos finisse par perdre de l’ampleur, mais Amazon ne montre aucun signe de ralentissement de son chiffre d’affaires annuel en constante augmentation.

stratégies pour le succès du démarrage

Des exemples plus modernes seraient Yahoo achetant Tumblr pour 1,1 milliard de dollars , ou Google acquérant YouTube pour 1,65 milliard de dollars . Les deux entreprises n’ont pas réussi à réaliser des bénéfices pendant ses années de formation, mais ont réussi à démontrer qu’en développant rapidement et en cultivant un fort désir au sein de la communauté, il est possible de réaliser un profit grâce à des gains en capital.

stratégies de démarrage pour le succèsVous n’avez probablement pas entendu parler de Taobao,  mais c’est actuellement le plus grand site de commerce électronique en Chine, et ils ont une fascinante histoire de David et Goliath. En 2004, eBay a acquis EachNet.com, qui détenait alors une part de marché de 85%, et, au cours de la même année, Amazon a racheté Joyo.com. Dès le départ, les deux entreprises américaines sont devenues les pivots du marché de l’e-commerce en Chine.

Cependant, Jack Ma, PDG et fondateur de Taobao, avait d’autres projets. Il était déterminé à augmenter la portée de Taobao et sacrifié le profit afin de maximiser sa portée. Il a permis aux propriétaires d’entreprises de créer des listes gratuites, axées sur la satisfaction de la clientèle et la fidélisation à la marque . En 2005, leur part de marché est passée de 8% à 59%, tandis que eBay Chine a vu sa part de marché chuter à 36% . eBay a finalement fermé son site chinois en 2006.

La stratégie Get Big Fast fonctionne si elle est bien faite. Mais, plus que toute autre chose dans les affaires, c’est un énorme pari que vous devez vous demander si vous êtes prêt à prendre.

Méthode de démarrage allégée

Je pense qu’il est assez sûr de dire que le best-seller du New York Times The Lean Startup par Eric Ries peut être considéré comme la bible pour les entrepreneurs partout dans cette décennie. Il est impossible de pénétrer dans un incubateur de démarrage, un événement de réseautage ou un groupe d’entreprises sans que quelqu’un ne le mentionne.  

Obtenez les 3 stratégies éprouvées de démarrage pour la réussite!

Pour tous ceux qui sont restés dans le noir, la méthode Lean Startup s’appuie sur ces principes clés: aller rapidement sur le marché, valider et itérer constamment, et maintenir les coûts à un bas niveau .

 stratégies de démarrage pour réussir le démarrage maigre

La méthode Lean Startup est une réaction directe à la faillite de dotcom et à la stratégie Get Big Fast qui a conduit de nombreuses personnes à la ruine financière. Lean démarrage emploie plutôt la stratégie de se concentrer sur le profit à court terme sur la croissance, pour assurer la longévité de la vie à long terme d’une entreprise.

stratégies de démarrage pour le succès

Mais la méthode Lean Startup a déjà existé pendant des années avant que Ries ne l’amène à l’attention du public. L’origine de la méthode Lean réside dans la fabrication japonaise, avec des entreprises comme Kaizen et Toyota s’appuyant fortement sur la philosophie de l’amélioration constante. Éléments de la méthode de démarrage Lean peut effectivement être trouvé dans le livre de Steve Blank Les quatre étapes de l’épiphanie: Stratégies réussies pour les produits qui gagnent  publié en 2005. Fait intéressant, Ries était en fait l’étudiant de Blank à Stanford et Blank deviendrait plus tard un investisseur majeur dans l’une des premières startups de Ries .

Je vous invite également à jeter un coup d’œil sur les similitudes entre la méthode Lean Startup et la boucle OODA , développée par le Colonel John Boyd de l’US Air Force. Initialement conçu comme une stratégie de prise de décision pour les pilotes engagés dans le combat aérien. Mais c’est aussi, comme vous pouvez le voir, incroyablement applicable aux affaires aussi bien.

stratégies pour le succès du démarrage

Cependant, il peut ne pas être adapté à chaque démarrage. Une étude récente a trouvé quelques failles inhérentes à la méthode Lean Startup, que je vais décomposer comme suit:

 

« Tout d’abord, le principe de sortie du bâtiment a été considéré comme difficile en raison des obstacles à l’accès aux clients. »

Il est difficile de trouver des clients, ou de l’intérêt, dès la sortie. En dehors de la conversation directe, il est difficile de recueillir les commentaires des clients, surtout lorsque vous avez besoin d’un groupe de discussion impartial. Valider votre idée doit venir de plus que votre famille et vos amis.

Récemment, Joel Gasgoigne, PDG et fondateur de Buffer, a écrit à propos de son expérience en utilisant la méthode Lean pour créer Buffer dans ce numéro de Foundr Magazine . Gascoigne a utilisé Twitter pour évaluer son intérêt, offrant même une liste de prix avant même qu’il ait un produit pour voir combien de personnes ont cliqué et montré de l’intérêt. Une fois qu’il a vu que les gens étaient intéressés, c’est alors qu’il a commencé à développer son produit minimum viable.

Voici une scène amusante du film Pirates of Silicon Valley, un biopic de la rivalité de Steve Jobs et Bill Gates, où Bill Gates vend DOS à IBM, même s’il n’existe pas encore.

« Deuxièmement, le principe de » pivot si nécessaire « était difficile à mettre en œuvre en raison de l’absence de gros problèmes. Dans l’étude de cas, le problème qui a été validé était un problème mineur et la solution proposée était un produit supplémentaire à la fin.  »

Blank lui-même note que l’une des plus grandes restrictions pour les startups dans le pivotement est le manque de ressources pour poursuivre toutes les variations possibles. Les entrepreneurs doivent faire un pari et décider quelle sera la meilleure itération potentielle.

stratégies de démarrage recommandées mener la méthode de démarrage

À moins que les entrepreneurs aient une vision claire, ils courent le risque de devenir des victimes de pièges mentaux comme le biais de l’égalité, ou l’effet Dunning-Kruger.

Cela pourrait aller dans les deux cas si vous manquez de vision . Votre idée pourrait être constamment validée par un petit groupe de personnes biaisées, et vous serez finalement aveuglé par votre ego. Ou vos étincelles d’innovation sont noyées par les nombreuses voix d’opinion.

 

« Troisièmement, le principe de l’itération rapide était aussi un problème. La barrière rencontrée dans ce cas est la vitesse de l’itération. « 

La vitesse est le noeud du problème quand il s’agit de la méthode Lean Startup. Quand il s’agit de concevoir un produit de qualité, le processus est intrinsèquement lent. C’est un processus réflexif et contemplatif  qui demande beaucoup de temps et de réflexion.

Un défaut majeur de la méthode Lean Startup est que, tout en encourageant l’innovation, elle décourage les solutions créatives . Les entreprises qui choisissent de fonctionner sans gaspillage doivent produire un produit qui correspond aux modèles et au marché préexistants , il n’y a presque pas de place pour une pensée originale.

 

« Enfin, le principe du Minimum Viable Product (MVP) était source de confusion dans sa mise en œuvre […] il a provoqué une confusion car le but de MVP est d’obtenir le MVP créé le plus rapidement possible pour capter l’intérêt du client. Il y avait aussi un problème de fiabilité où la société était déterminée à ne pas créer un produit médiocre pour son MVP mais ne pouvait pas se permettre d’aller trop loin en développant le produit entier car il est trop risqué. « 

La faille de MVP est qu’elle encourage les fondateurs à se concentrer davantage sur les fonctionnalités qu’un produit complet . C’est plus de la faute des entrepreneurs qui interprètent mal le «minimum» comme une excuse pour précipiter un produit incomplet et fracturé sur le marché, une décision qui est dévastatrice pour une entreprise.

Cependant, cela peut être fait correctement, Blue River Technology a parlé à 100 clients potentiels au cours d’une période de 10 semaines au  sujet de leur idée d’une tondeuse à gazon automatisée. Leur marché cible, les terrains de golf, n’étaient pas intéressés, mais ils ont pu constater qu’un tel produit était très en demande auprès des agriculteurs. Ce n’est qu’à ce moment qu’ils ont commencé à développer leur MVP, libérant un prototype dans les 10 semaines. Il a fallu près de deux ans avant qu’ils soient prêts à lancer un produit commercial.

La méthode Lean Startup se targue d’être agile et d’apprendre constamment. Seulement prendre le meilleur et laisser le reste. C’est un grand mouvement à faire partie de et il a certainement inspiré de nombreux jeunes entrepreneurs et donné un sentiment de rajeunissement à travers la communauté des startups.

La méthode elle-même est assez solide et est largement applicable à un ensemble varié d’entreprises, beaucoup de problèmes  proviennent apparemment d’une mauvaise interprétation des termes clés.

Voici une interview fantastique entre Eric Ries et Marc Andreessen sur les stratégies de démarrage alternatives et les failles de la méthode Lean Startup.

Mode furtif

Une autre stratégie commerciale populaire au cours de l’ère dotcom, Stealth Mode se situe presque au milieu entre Get Big Fast et Lean Startup Method. Il se concentre sur: l’ expansion d’une base de produits et d’infrastructures solide, ainsi que l’utilisation d’un processus itératif sur la recherche et la conception.

Tout cela est fait dans le plus grand secret jusqu’au lancement.

Il n’est pas rare que des personnes clés signent des ententes de non-divulgation et que les ministères travaillent à distance les uns avec les autres. Certains employés ne savent même pas tout à fait à quoi l’entreprise dont ils font partie est même!

méthode de stratégie de démarrage en mode furtif pour succcess

Pour vraiment apprécier les avantages du mode furtif, il faut une petite explication sur «l’innovation disruptive» et ce que cela signifie.

L’innovation disruptive est un terme inventé par Clay Christensen, professeur d’administration des affaires à la Harvard Business School et considéré comme le penseur le plus influent du monde de 2011 et 2013 par Thinkers50 . Il décrit le processus lorsqu’un produit ou un service novateur parvient à perturber le marché actuel en fournissant quelque chose qui n’était pas auparavant disponible pour les consommateurs.

Regardez-le expliqué par l’homme lui-même.


Les entreprises prospères finissent par perdre le contact avec leurs clients en sur-innovant ou en stagnant du fait de sa domination sur son marché. L’innovation disruptive se produit lorsqu’un produit boit les tendances historiques et offre quelque chose de complètement nouveau. Et donc dominer le marché en raison de leur caractère unique, même si le produit est inférieur à des produits plus établis.

méthode de stratégie de démarrage en mode furtif pour succcess technologie disruptive

Les entrepreneurs et les petites entreprises sont dans un endroit unique pour être en mesure de faire exactement cela. Contrairement aux grandes entreprises, les entrepreneurs sont plus proches du terrain, sont plus connectés à ce que les clients veulent et ont plus de liberté pour la pensée créative et innovante.

Christensen utilise l’exemple des ordinateurs personnels. Les ordinateurs étaient des machines géantes qui coûtaient des millions à construire, l’avènement de l’ordinateur personnel permettait d’avoir un ordinateur dans chaque foyer. En dépit de son rendement pire que ses homologues plus grandes, c’était exactement ce que le marché cherchait.

Un exemple moderne serait Pebble, la smartwatch qui a recueilli plus de 10 millions de dollars dans les 30 jours sur Kickstarter. La première smartwatch compatible à la fois pour iOS et Android, a été un succès révolutionnaire qui a conduit les géants de la technologie Google et Apple à se rattraper. L’histoire de Pebble met également en évidence un autre aspect clé de l’innovation disruptive, à savoir que toutes les conditions doivent être justes pour une telle innovation.

Les grandes entreprises, cependant, ne sont pas non plus à l’abri de l’innovation perturbatrice. Scott Anthony, associé directeur d’Innosight, décrit comment Nintendo était en mesure de dominer le marché des jeux avec la console Wii dans cette interview avec Harvard Business Review.

Bien que vous n’ayez pas nécessairement besoin de passer en mode furtif pour réaliser une innovation disruptive, c’est une stratégie qui priorise l’innovation et le produit  avant toute chose.

méthode de stratégie de démarrage en mode furtif pour la méthode de démarrage de succcessJetez un oeil à AppLovin , un réseau de publicité mobile, où il a opéré en mode furtif pendant deux ans. Ils étaient capables de générer du buzz avant le lancement et avaient  acquis plus de 300 marques en tant qu’utilisateurs  au moment où ils ont officiellement lancé. Deux mois après son lancement officiel, AppLovin a atteint un chiffre d’affaires de 100 millions de dollars .

« Il peut être tentant d’assimiler le succès dans la presse avec le succès dans les affaires, et si vous obtenez trop de couverture, vous pouvez commencer à croire le battage médiatique. Mais être furtif et maintenir notre obsession de construire une entreprise saine nous a donné faim et nous a aidés à nous concentrer sur le produit au lieu des distractions plus glamour. « – Adam Foroughi, PDG et fondateur de AppLovin.

D’autre part, le mode furtif peut être une stratégie coûteuse à l’étape la plus vitale: le lancement public. Alors que vous pouvez alléger la pression pendant les premières étapes du mode furtif, lorsque vous vous rapprochez du public, la pression est de monter en flèche. Surtout si vous avez recueilli d’énormes quantités de buzz et de battage publicitaire.

Sean Parker, de Napster et de Facebook, a lancé Airtime après avoir amassé 33,5 millions de dollars avant le lancement . Le lancement public a même présenté des célébrités comme Jim Carey, Jimmy Fallon et Olivia Munn. Et ce fut un désastre complet. Embarrasser est le mettre à la légère.

Le lancement a démontré les nombreux bugs et pépins sur la plate-forme de chat vidéo, les micros ont même cessé de fonctionner à un moment donné, Airtime a complètement échoué à vivre le battage médiatique. Malgré les efforts déployés depuis plus d’un an dans le développement ultra-secret, il était clair qu’un effet de groupe avait eu lieu et que le manque d’opinion extérieure avait mis en péril ce qui aurait pu être un produit étonnant.

L’un des défauts majeurs du mode furtif est le refus presque complet d’accepter une opinion ou une aide extérieure. La diversité des opinions engendre l’innovation  et en supprimant cette diversité, les fondateurs se paralysent eux-mêmes et leurs affaires. Malgré la quantité de temps et d’efforts mis dans un projet, les fondateurs n’auront finalement aucune validation quantifiable que leur idée est même un produit viable.

méthode de stratégie de démarrage en mode furtif pour la méthode de démarrage de succcessToutefois, le mode furtif ne doit pas nécessairement être dans le but de l’innovation produit. Coravin est une entreprise qui vend un outil du même nom qui permet aux utilisateurs d’extraire le vin d’une bouteille bouchée tout en laissant le liège intact et en préservant le vin à l’intérieur. Pour tous les non-sommeliers, cet appareil révolutionnerait l’industrie du vin haut de gamme. Coravin a été fondée en 2011 et n’a pas été lancée publiquement avant 2013.

Pourtant, le brevet pour le premier prototype  existait déjà en 2005 et était déjà disponible publiquement. Dans ce cas, le mode furtif ne servait pas uniquement à protéger la propriété intellectuelle, mais aussi de manière intelligente pour assurer le meilleur lancement possible de leur produit.

« Tout le concept de » nouveau « est très précieux. Les gens sont inondés de nouvelles tout le temps, et les affirmations marketing ne croient pas. L’autre partie est que le monde du vin est un monde très connecté et très influencé par les influenceurs. Nous avons fait ce travail pour nous. « – Nick Lazaris, PDG de Coravin.

Coravin était bien conscient de la méfiance inhérente à leur marché cible de leur produit. En exigeant des journalistes, des sommeliers et des partenaires de l’industrie qu’ils signent des accords de non-divulgation, Coravin a pu contourner toute presse négative potentielle et se placer stratégiquement dans la meilleure position pour dévoiler publiquement leur produit comme ils le souhaitaient. En invitant des journalistes sélectionnés et des influenceurs clés au lancement public, ils ont assuré la meilleure réception possible de leur marché cible.

Le consensus général  reste que c’est une stratégie désuète qui échoue plus souvent qu’elle réussit. Cependant, comme l’ont démontré AppLovin et Coravin, Stealth Mode est toujours une stratégie de démarrage viable aujourd’hui lorsqu’il est utilisé dans le bon contexte.

Quelle est votre startegy de démarrage préférée?

Il est important de se rappeler que ces stratégies ne sont que de simples directives et non des règles strictes que vous devez suivre. Tout comme n’importe quel autre outil, vous devez utiliser le bon pour le travail. Certaines startups bénéficieront plus du mode furtif que de la méthode Lean Startup, et vice versa. C’est à vous de comprendre quelles sont les valeurs les plus importantes au sein de votre entreprise et de trouver la meilleure stratégie pour illustrer ces valeurs.

Obtenez les 3 stratégies éprouvées de démarrage pour la réussite!

Les entrepreneurs intelligents incorporeront des bribes et des morceaux de chaque stratégie et la laisseront évoluer et se adapter à leurs affaires. Les lecteurs avisés auraient remarqué les éléments communs dans chacune de ces stratégies de démarrage.

Vous remarquerez que la plupart des études de cas réussies n’ont jamais strictement respecté les «règles» pour chaque stratégie.

Le marché est en constante évolution. À mesure que le monde se développe et se développe, les entrepreneurs devront apprendre à s’adapter et à évoluer avec lui. De nouvelles stratégies seront développées et les startups partout dans le monde peuvent trouver à la fois du succès et de l’échec en fonction de leur utilisation. Je vous encourage à expérimenter et à trouver la solution parfaite pour vous et votre entreprise.

Si vous avez apprécié cet article, n’oubliez pas d’aimer et de partager!

Par  Jonathan Chan

Jonathan Chan a été le premier Content Crafter au Foundr Magazine. Il écrit sur les startups, la croissance et le marketing.

Traduit de l’Anglais par KG – Startupmail 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *