Home / Actu Afrique / La plateforme de location de robes en ligne basée au Caire La Reina lève 1 million de dollars

La plateforme de location de robes en ligne basée au Caire La Reina lève 1 million de dollars


La plate-forme égyptienne de location de mode en ligne La Reina a levé 1 million de dollars dans un tour de table dirigé par Algebra Ventures, le fonds de capital-risque de 50 millions de dollars basé au Caire. 500 Startups ont également participé à la ronde.

Fondée par Ghada El-Tanawy et Amr Diab en 2016, la startup permet aux femmes de louer leur robe de soirée et leur robe de mariée. Il prétend être la première startup de son genre dans le pays.

L’idée de louer et de porter la robe de quelqu’un d’autre peut sembler étrange à beaucoup, surtout dans la région, mais la traction précoce de La Reina suggère que beaucoup de femmes sont heureuses avec le modèle. Le démarrage depuis le lancement a permis aux propriétaires de vêtements de gagner jusqu’à 200 000 $ (3,5 millions d’EGP).

Pour ceux qui louent la robe, le modèle est logique car ils ne paient que 10-15% du prix de détail. En outre, certaines des robes de créateurs sont si chères que la plupart des femmes avec un revenu moyen ne pourraient jamais l’acheter et c’est là que le modèle de location aide. Certaines robes de cette plate-forme ont un prix de détail de plus de 20 000 $ (360 000 EGP). Il est évident que beaucoup de femmes ne peuvent pas se permettre d’acheter mais beaucoup pourraient être en mesure de louer la même robe.

Il y a eu différents chercheurs à travers le monde, suggérant que les milléniaux aiment économiser de l’argent en contrôlant les dépenses évitables pour les dépenser en voyage et d’autres choses importantes, ce qui peut aussi être une des raisons pour les femmes qui aiment ce modèle.

La startup propose actuellement des robes au Caire et à Alexandrie et dispose également de deux magasins physiques que les femmes peuvent visiter en vue de l’aménagement.

La Reina qui a actuellement des centaines de robes dans sa collection vise à augmenter ce nombre à 5000 dans les huit prochains mois. Ils gagnent de l’argent en facturant 30% à 50% en plus du prix de location fixé par le propriétaire.

« Notre priorité numéro un est de prendre notre collection de centaines à des milliers. Nous visons à faire grandir notre garde-robe actuel pour atteindre 5000 articles d’ici janvier prochain « , a déclaré Ghada El-Tanawy, co-fondateur de la start-up, » Cela ne signifie pas seulement une valeur de 8 millions d’EGP aussi un humble coup de pouce pour l’économie locale et un point de départ pour un modèle d’affaires transformateur.  »

Ils visent à utiliser l’investissement pour élargir son équipe.

« Nous mettons certainement l’accent sur l’équipe. À La Reina, nous réalisons que les gens sont le point de départ et d’arrivée. Nous sommes déterminés à trouver les meilleurs talents sur le marché local. Notre équipe a triplé au cours des deux derniers mois et nous recherchons toujours des esprits plus spectaculaires « , explique Amr Diab, co-fondateur de La Reina.

Parlant de l’investissement, Ziad Mokhtar, Managing Partner d’Algebra Ventures, a déclaré: « Ghada et Amr sont deux fondateurs intelligents, ingénieux et passionnés avec une vision claire de ce qu’ils veulent construire. »

« La Reina fait le premier grand pas en transformant la façon dont les Egyptiens consomment la mode. Les start-ups qui se lancent dans des industries de plusieurs milliards de dollars, comme la mode, attirent l’attention d’Algebra. La Reina tire parti des changements de comportement des consommateurs impulsés par la technologie, et cela nous excite », a-t-il ajouté.

Ayant précédemment investi dans GoodsMart, Elmenus , FilKhedma et Eventtus , La Reina est le cinquième investissement d’Algebra, et le deuxième cette année.

Par Rédaction MENAbytes

30 avril 2018


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *