Home / High Tech / Biotech / Invention : un aspirateur pour piéger les moustiques – Vidéo
Featured Video Play Icon

Invention : un aspirateur pour piéger les moustiques – Vidéo


Une start-up d’Aix-en-Provence a développé une méthode sans insecticide pour réduire les nuisances liées à l’insecte.

Il s’appelle Qista et promet de diminuer considérablement les nuisances liées aux moustiques, et notamment celles du moustique tigre.

Mise au point et brevetée en 2014 par Techno Bam, une start-up d’ Aix-en-Provence, la solution Qisla promet « une révolution en matière de protection contre les moustiques ». En l’espèce : une borne anti-moustique qui simule la respiration humaine en émettant du CO2 et diffuse des leurres olfactifs prompts à attirer les insectes avant de les piéger en les aspirant dans une cheminée. Selon le site de la société, Qista serait efficace dans un rayon d’action de 60 mètres.

Conçue « avec l’appui » du parc naturel de Camargue et du centre de recherche de la Tour du Valat, cette borne anti-moustique aurait été expérimentée dans le village du Sambuc (13) où 16 appareils auraient permis une chute des nuisances des moustiques de l’ordre de 88 %.

Ceci dit, le tigre, espèce plutôt urbaine, était trop faiblement représenté dans la zone selon un rapport du parc régional de Camargue pour mesurer l’efficacité, que l’étude juge réelle, du piège contre cette espèce. En tous cas, l’idée séduit puisque la ville de Marseille en a fait l’acquisition pour protéger ses crèches et des investisseurs (Thierry Dassault Holding et Air Liquide France Industrie) ont injecté des capitaux dans la société.

Invention : un aspirateur pour piéger les moustiques tigresIl faut compter plus de 990 euros pour avoir cette borne…

ARC «SO»

Charles Tizon, directeur d’Altopictus, une entreprise spécialisée dans la surveillance et la lutte du moustique, ne croit pas à la solution miracle. « Cette méthode de piègeage était déjà utilisée par les chercheurs et les opérateurs de la surveillance pour capturer les moustiques, explique-t-il. Mais à ce jour, il n’y a pas de piège dont l’efficacité est avérée. Bien sûr, si on installe plusieurs bornes avec des intervalles de deux mètres entre elles, on peut espérer être tranquille. Ceci dit, cela ne peut pas être fait sans une destruction des gîtes larvaires, sans quoi le remède pourrait être pire que le mal en attirant un trop grand nombre de moustiques… » Il faut compter un peu plus de 990 euros pour se doter de cette borne.

Sudouest.fr – Publié le ar Bastien Souperbie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *