Home / Actu Tunisie / La startup tunisienne Wattnow au service de l’intelligence électrique

La startup tunisienne Wattnow au service de l’intelligence électrique


 

Nous avons tous envie d’alléger notre facture d’électricité mais il n’est pas toujours évident de s’imposer la discipline nécessaire. La startup tunisienne Wattnow, fondée par Issam Smaali, offre une solution innovante à cette problématique en permettant aux utilisateurs de visualiser et d’ajuster en temps réel leur consommation d’énergie. Une application d’éco domotique qui réjouira aussi bien les grandes entreprises que les parents habitués à batailler avec leur progéniture à propos des lumières, téléviseur, chauffage… qui tournent pour rien.

 

Passionné d’électronique depuis son jeune âge, Issam Smaali est un jeune ingénieur de 27 ans diplômé de l’Université Libre de Tunis (ULT). Avant l’aventure Wattnow, il travaillait en tant qu’ingénieur de design de système au sein de la startup tunisienne Himilco. En dehors de ses horaires de travail, il bidouille des objets électroniques et écrit un livre résumant son sujet de thèse intitulé « Designing a Modular Robotics Platform ».

La rencontre décisive de Issam Smaali avec Nôomane Fehri

Issam Smaali travaille encore au sein d’Himilco lorsqu’il décide d’intégrer l’accélérateur de startup Founder Institute où il rencontrera pour la première fois l’ancien ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, et directeur générale du B@Labs, Nôomane Fehri. Il deviendra alors son premier investisseur.

Au Fonder Institute, Issam Smaali développe l’idée Wattnow et rencontre son futur collaborateur, un ancien de la Société Tunisienne de l’électricité et du Gaz (STEG), qui est l’actuel CTO de Wattnow, Abdelmajid Chaouch.

En 2017, lorsque Wattnow voit le jour, Issam Smaali participe au concours de l’entrepreneuriat organisé par la Fondation BIAT, BloomMasters 2017. Il sort gagnant et remporte la somme de 20 mille dinars pour son innovation dans la catégorie « Startup énergétique ». Son idée de capteur intelligent qui surveille le réseau électrique domestique et traque le gaspillage, reçoit un succès considérable.

Après le concours BloomMasters, ils rejoignent le premier accélérateur régional de startups de la région d’Afrique du Nord-Moyen-Orient, le Flat6Labs (F6L). Cet incubateur investira dans le projet à hauteur de 60 mille dinars en plus de leur faire bénéficier d’une audience d’investisseurs et de clients potentiels considérable.

Le process Watnow

Solution de monitoring de consommation électrique en temps réel, Wattnow permet de surveiller la consommation des ménages et des entreprises via un petit boitier capteur d’énergie placé sur le réseau électrique d’une maison ou d’une entreprise. Facile à installer, ce boitier 100% tunisien n’empiète pas sur le réseau électrique standard et permet d’identifier les anomalies et les tendances en termes de gaspillage d’énergie. Le Data récolté est par la suite envoyé aux utilisateurs par le biais du réseau wifi sur l’application mobile et la plateforme de Wattnow.

Pour optimiser cette collecte même lorsque le réseau wifi tombe en panne, Issam Smaali a évoqué l’élaboration d’un support GSM qui permettra au process Wattnow de continuer à fonctionner même sans connexion Internet.

Wattnow et sa collaboration avec la STEG

Interrogé sur la possibilité de revendiquer une facturation exorbitante de la STEG en se fondant sur le produit Wattnow, Issam Smaali a répondu : « Bien que le boitier que nous commercialisons use de technologie de pointe avec une marge d’erreur maximale de 1%, la solution Wattnow ne permet pas de revendiquer le montant d’une facture de la STEG ». C’est-à-dire, qu’en cas de décalage important entre la facturation de la STEG et les informations récoltées par le boitier Wattnow, les utilisateurs ne peuvent pas agir contre cette facturation.

Le fondateur de Wattnow a expliqué qu’il compte coopérer avec la STEG et que le rapport que la startup délivre permet en premier lieu d’avertir les utilisateurs contre le vol d’électricitéles fraudes au compteur, les branchements sauvages au réseau de distribution principal et toutes les autres tactiques visant à consommer une électricité sans facturation.

Issam Smaali a aussi ajouté que « les éco-gestes prônés par la STEG tel que le réglage du climatiseur à 26 degrés sont à poursuivre même s’il est difficile pour le citoyen de mesurer leurs portées ».

Les agences BIAT, l’hôtel La Badira, les ministères et les municipalités, clients potentiels de Wattnow

La BIAT et son réseau d’agences mais aussi les hôtels tel que La Badira et des particuliers ont opté pour la technologie Wattnow.

Issam Smaali a indiqué qu’il avait été sollicité par des membres de la société civile pour doter les municipalités de la technologie Wattnow. « Nous avons rencontré le ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, M. Anouar Maârouf et la secrétaire d’Etat à la Formation professionnelle chargée de l’Initiative privée, Saida Ounissi, pour parler de notre produitL’ancien Secrétaire d’Etat et actuel ministre de l’Industrie et des PME, M. Slim Feriani, a exprimé l’intérêt du gouvernement tunisien pour Wattnow », a-t-il également ajouté.

Aujourd’hui, la startup œuvre pour permettre à l’Etat tunisien de faire des économies d’énergie dans les ministères. Son ambition est d’industrialiser le prototype Wattnow grâce à ses nouveaux partenaires Arrow en tant que fournisseur de composants et Vignal chargé de leur assemblage.

Par Khawla Hamed

www.ilboursa.com – Publié le 30/03/18

 


Lire aussi :

Start-up de la semaine : Wattnow veut dompter la consommation d …

Jeune Afrique18 janv. 2018
Avec sa société Wattnow, le Tunisien Issam Smaali propose une solution IoT (Internet des objets) qui permet de surveiller, d’analyser et d’ajuster en temps réel la consommation des appareils électriques. Créée en janvier 2017, la start-up veut conquérir le marché des particuliers comme celui des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *