Home / Innovations / Innov Sciences : un exosquelette robotique va aider des patients à marcher

Innov Sciences : un exosquelette robotique va aider des patients à marcher


 

Une société japonaise vient d’obtenir l’approbation de la FDA pour leur dispositif d’exosquelette. Celui-ci contribuera à renforcer les voies neurales, qui relient la pensée à l’action, permettant à certains patients de remarcher à nouveau.

 

Crédits : Cyberdyne

La Food and Drug Administration (FDA) vient officiellement de donner l’autorisation à la société japonaise de robotique Cyberdyne de commercialiser son exosquelette aux États-Unis, mieux connu sous le nom de Hybrid Assisted Limb (ou HAL). Ce dernier, disponible uniquement par l’intermédiaire d’établissements médicaux autorisés, s’appuie sur des capteurs pour détecter les signaux bioélectriques envoyés de notre cerveau à nos muscles. La version approuvée a notamment été conçue pour les personnes ayant un handicap des membres inférieurs, permettant ainsi restaurer leur mobilité, et donc leur indépendance.

Ce qui différencie HAL des autres technologies d’exosquelette actuellement disponibles, c’est qu’au lieu de se servir des mouvements de marche physiques, il utilise à la fois le mouvement volontaire et la fonctionnalité autonome. En d’autres termes, l’exosquelette travaille avec les signaux bioélectriques du système nerveux du patient pour « savoir » quand et comment se déplacer. HAL s’est montré particulièrement utile pour les personnes ayant une déficience des membres inférieurs, car beaucoup de ces conditions impliquent une déconnexion entre les intentions de mouvement de la personne (les signaux que le cerveau envoie) et le mouvement musculaire qui suit – ou plus souvent, ne suit pas. L’exosquelette se soutient également tout en étant porté, ce qui signifie qu’il n’ajoute pas de poids supplémentaire sur le corps du porteur.

Les premiers modèles de ce nouvel exosquelette seront utilisés dans les prochains mois dans un centre de traitement cybernétique à Jacksonville en Floride (États-Unis). Pour l’instant, seule la version médicale de HAL sera officiellement disponible pour les patients. Toutefois, si la version non médicale est ensuite approuvée aux États-Unis, l’exosquelette – et la force supplémentaire qu’il fournit – pourrait devenir disponible pour tout le monde.

Sciencespost.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *