La demi-finale internationale du Hult Prize, la plus grande compétition estudiantine au monde et le plus prestigieux prix estudiantine international pour la création de nouvelles entreprises sociales, aura lieu pour la première fois en Tunisie, indique un communiqué rendu public par le comité d’organisation. Quelque 55 équipes venant des plus grandes universités du monde, plus de 250 étudiants et 35 pays se mobiliseront pour travailler sur le thème de cette année à savoir: “Exploiter le pouvoir de l’énergie pour transformer la vie de 10 millions de personnes”. Ce thème représente un réel challenge puisque c’est un sujet d’actualité sociale et internationale, selon la même source.

La finale régionale aura lieu en Tunisie et simultanément dans 14 autres villes du monde (Londres, Shanghai, Boston, Nairobi, etc.). Ainsi, l’équipe gagnante de chaque ville hôte passera alors dans un incubateur d’entreprises d’été, où les participants recevront des formations, des conseils et une planification stratégique pour créer des prototypes et des mises en place pour lancer leur nouvelle entreprise sociale. Un dernier cycle de compétition sera organisé en septembre 2018, au siège des Nations unies à New York où l’équipe gagnante recevra le prix de 1 000 000 $ de la part de l’ex-président américain Bill Clinton, rappelle le communiqué.

Fondée en 2009 par Ahmad Ashkar, diplômé de Hult International Business School, Hult Prize est devenue la plus grande compétition estudiantine au monde.

« Résoudre les défis les plus urgents du monde n’est pas seulement la bonne chose à faire, c’est aussi une bonne affaire. »

Ahmad Ashkar , PDG du prix Hult

 Le pouvoir d’une idée

En 2009, Ahmad Ashkar, un étudiant MBA entreprenant de la Hult International Business School, a eu une idée fascinante: tirer parti de la foule pour générer des idées de démarrage auprès des jeunes afin de résoudre durablement les défis sociaux les plus critiques du monde. Grâce à l’aide de Hult, il a agi en conséquence. Aujourd’hui, le prix Hult est le plus grand moteur au monde pour le lancement de start-ups à but lucratif qui émergent de l’université avec plus de 2500 employés et bénévoles dans le monde entier. En près d’une décennie, le mouvement a déployé plus de 50 millions de dollars de capitaux dans le secteur et mobilisé plus d’un million de jeunes pour repenser l’avenir des entreprises qui continuent d’engendrer des innovations révolutionnaires sur les campus universitaires et universitaires dans plus de 100 pays. .