Home / Economie solidaire / Turquie : Des éboueurs « Startupeurs » récoltent des livres et créent une bibliothèque ouverte à tous – Vidéo

Turquie : Des éboueurs « Startupeurs » récoltent des livres et créent une bibliothèque ouverte à tous – Vidéo


 

Economie solidaire – C’est le genre d’histoire qui vous redonne foi en l’humanité : alors que des éboueurs, en Turquie, ramassaient chaque jour des livres abandonnés, ils ont décidé de créer une bibliothèque ouverte à tous !

Jeter des livres ? À quoi bon, si l’on peut s’en servir pour instruire le quartier dans lequel on travaille. C’est certainement là le cheminement de pensée de ces éboueurs d’Ankara, dans le quartier de Cancaya, en Turquie. Une façon de rassembler les gens dans un lieu culturel original. Offrir une nouvelle vie aux livres abandonnés pour offrir à tout un chacun une seconde chance d’embrasser des œuvres inconnues.

 

View image on TwitterView image on TwitterView image on Twitter
: Des créent une avec les livres jetés à la poubelle

La culture au service de la ville

Dans un endroit qui était jusqu’alors réservé aux employés de la ville et à leur famille, les livres s’entassaient, créant peu à peu une véritable collection. À tel point qu’ils ont décidé de voir plus grand et de donner à l’occasion à tout le quartier de profiter de leurs trouvailles quotidiennes. Alors que la collection de livres s’amassait, suscitant un vif intérêt du côté des riverains, les autorités locales ont pris la décision d’ouvrir l’espace dédié aux employés au public, afin d’y aménager une réelle bibliothèque.

« Nous faisons en sorte que les livres jetés à la poubelle, devenus sans valeur, la retrouvent en les rendant accessibles au public », a précisé Sema Keskaya, chargée des ressources humaines à la mairie d’Ankara, à l’agence turque Anadolu.

 

Nichée dans une ancienne usine de briques, donnant un cachet sans précédent au lieu, la bibliothèque abrite déjà plus de six mille ouvrages laissant ainsi le choix aux lecteurs entre des romans, des bandes dessinés et des ouvrages scientifiques. L’engouement est tel que certains habitants viennent faire don de leurs livres et les écoles et prisons s’y fournissent. Le maire de Cankaya déclarait à CNN que « des enseignants de villages de toute la Turquie nous demandent des livres ». Victime de son succès, la ville a engagé une personne qui travaille en permanence dans la bibliothèque et ainsi gérer le va-et-vient des livres.

« Avant, je souhaitais avoir une bibliothèque dans ma maison. Maintenant, nous avons une bibliothèque ici et c’est superbe. Je veux lire tous les livres », confie Serhat Baytemur, un éboueur de 32 ans.

Une belle initiative, qui rassemble dans le seul but… d’instruire. Alors, lisez, jeunesse !

Demotivateur.fr Par Pauline M. il y a 1 heure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *