Home / High Tech / Biotech / Biotechnologie : trois start-up agro à suivre de près

Biotechnologie : trois start-up agro à suivre de près


Par Stéphanie Perraut |  18 Décembre 2017 |  

http://www.processalimentaire.com

Depuis 2010, le Genopole récompense chaque année de jeunes entreprises qui innovent dans le domaine de la biotechnologie au service de l’environnement, de l’agronomie et de l’industrie. Les lauréats bénéficient d’un accompagnement stratégique pour le développement de leur activité. Trois prix ont été remis pour cette nouvelle édition. Nouveauté 2017, les lauréats pourront intégrer les nouveaux dispositifs d’accompagnement du Genopole : le Shaker (pour les doctorants, post-doctorants et ingénieurs porteurs de projets) et le Booster (pour les sociétés de moins de deux ans).

1) True Spirit : avec WineStrip, une seule goutte de vin suffit pour les analyses

Les viticulteurs réalisent plusieurs centaines d’analyses par an. Ils suivent le taux de plusieurs paramètres (alcool, sucre, acides maliques et lactiques, sulfites) à toutes les étapes du développement du vin. Mais pour cela, ils sont contraints de passer par des laboratoires d’analyses œnologiques. La jeune société True Spirit, lauréate du concours, leur propose une alternative. Elle a développé le WineLight Pro, un appareil spectroscopique portable qui permet d’internaliser les analyses, évitant ainsi aux viticulteurs de recourir aux laboratoires. Grâce à un consommable spécifique, le WineStrip, une seule goutte de vin est nécessaire, alors qu’avec les analyses classiques chaque échantillon envoyé représente un quart, voire une demie bouteille. Facile d’utilisation, ne nécessitant pas de manipulations chimiques, l’appareil délivre un résultat en moins de dix minutes. Un logiciel est amené à compléter l’offre : il fera office d’interface pour organiser les résultats et de point d’accès à une plate-forme de conseil œnologique en ligne. La société a passé un accord avec trois châteaux, dont deux dans le Bordelais, qui testeront un démonstrateur en début d’année prochaine. Au-delà de la viticulture, la technologie pourrait trouver des applications dans l’huile d’olive, le champagne, les spiritueux ou l’agroalimentaire liquide au sens large.

2) Les Nouveaux Affineurs : des « fromages végétaux » qui réduisent de 70 % la consommation d’eau

La start-up Les nouveaux affineurs a été récompensée par un prix spécial. Elle développe des «fromages végétaux» à base de substrats issus d’oléagineux et de protéagineux. Ces produits végans résultent d’une innovation en microbiologie qui repose d’une part sur l’optimisation de la fermentation et d’autre part sur le développement de nouvelles matrices. Ainsi, ces fromages présentés comme «gastronomiques» allient l’innovation biotechnologique au savoir-faire fromager artisanal. Leur production permettrait de réduire de 70% à 85% la quantité d’eau consommée, les émissions de gaz à effet de serre et la surface au sol nécessaire à la production, en comparaison à un fromage laitier traditionnel.

3) Alkinnov : la biostimulation décuple la production d’arômes naturels

Finaliste remarquable pour le secteur agroalimentaire, la société Alkinnov met au point une technologie de biostimulation des gènes des végétaux en bioréacteur, sans modification génétique, pour décupler la production de molécules naturelles. Elle s’appuie sur l’acquisition de plusieurs brevets internationaux et se penche en particulier sur la production d’édulcorants – avec un goût amélioré – et sur les arômes comme le safran ou la vanille.

Le concours Genopole a déjà propulsé Novolyze et Ynsect

Le concours Genopole Young Biotech Awards est un tremplin pour des start-up à fort potentiel. Le dynamisme des anciens lauréats l’atteste. Ainsi, Novolyze, premier prix 2014, poursuit son développement sur le marché de la sécurité des aliments. La société fait partie des lauréats des Projets Agricoles et Alimentaires d’Avenir (FranceAgriMer) pour un programme visant à développer de nouvelles solutions de contrôle des pathogènes alimentaires pour les produits des 3e et 4e gammes.

Prix “Potentiel industriel” du concours 2013, Ynsect élève des insectes pour produire des ingrédients premium naturels pour l’aquaculture et la nutrition des animaux de compagnie. La société a développé une technologie automatisée d’élevage et de transformation d’insectes. En janvier 2017, elle a inauguré Ynsite, sa première ferme verticale d’insectes située dans le Jura et les premiers clients sur le marché du petfood ont été livrés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *